Comme beaucoup de gens, je suis débordée et cette surcharge de travail est très stressante. Mais c’est à ce moment précis qu’il vous faut remettre vos habitudes de travail en question. Voici quelques conseils qui pourront vous aider à être plus productif.

Sachez organiser vos tâches

Je faisais partie de ces personnes qui pensent pouvoir se rappeler d’une tonne de choses sans avoir à en faire une liste. Et j’oubliais, bien évidemment, la plupart des tâches que je devais faire.

J’ai alors commencé à lister les choses que je devais faire sur une application de mon smartphone en mettant des rappels récurrents. Il est assez difficile de s’habituer à lister tout ce que l’on doit faire. Et même en faisant de la sorte, vous ne serez pas forcément productif.

Il faut en effet faire une liste raisonnable de choses que vous pouvez faire en une journée. Car si vous n’arrivez jamais au bout de votre liste, vous serez toujours découragé. Il vous faut donc apprendre à connaître votre capacité de travail pour optimiser les listes de tâches que vous dressez. Personnellement, je me fixe un maximum quotidien afin d’être efficace et de pouvoir, s’il le faut, me libérer pour un rendez-vous en urgence.

Il vous faut donc trouver un équilibre vous permettant d’être efficace tout en étant moins stressé. Essayez donc plusieurs configurations et choisissez celle avec laquelle vous êtes le plus à l’aise.

Connaissez vos périodes creuses

Beaucoup de gens vous conseillent de connaître les heures pendant lesquelles vous êtes le plus productif. Mais c’est la connaissance de vos heures creuses qui est importante car c’est autour de ces heures qu’il faut vous organiser.

Dans mon cas, je sais que si je commence à travailler trop tard ou que je repousse les tâches urgentes à l’après-midi, je serai moins productive. J’essaye donc de faire les choses les plus compliquées le matin. Cela me permet, d’une part, de venir à bout de ma liste, mais surtout d’être moins stressée car je sais qu’à 14h le plus dur est derrière moi.

Pour connaître les heures pendant lesquelles vous êtes moins productif, prenez des notes sur votre ressenti pendant vos journées pendant plusieurs semaines. Regardez-vous la pendule de manière incessante vers 17h ? Avez-vous du mal à sortir de la digestion à 14h ? Réservez alors des tâches simples pendant ces heures et faîtes le plus dur à d’autres moments de la journée.

Adaptez votre sommeil à votre nouveau rythme      

Ce dernier point est crucial et vous ne pourrez pas être réellement efficace si vous ne le prenez pas en compte. J’en reviens à mon rythme. Je savais que j’étais très efficace le matin mais je me couchais toujours assez tard. J’arrivais donc au travail de plus en plus fatiguée et recommençait à repousser mon travail à l’après-midi. J’ai donc compris qu’il fallait que j’adapte mon sommeil à mon nouveau rythme et commençais à me coucher plus tôt et suis redevenue très efficace le matin.

Vous n’êtes pas forcément obligé de dormir plus, mais il vous faut dormir mieux. Vous pouvez très bien vous coucher à 22h, vous lever à 5h et commencer la journée par un footing si cela vous permet d’être plus réactif au travail.

Tous ces changements ne sont pas simples à mettre en place et c’est pour cela que vous devrez faire beaucoup d’efforts pour vous y habituer. Souvenez-vous également que ces trois principes sont indissociables et que votre efficacité dépend de la conciliation de ces trois paramètres.

Retrouvez notre article sur l’étude Ford au sujet du stress provoqué par le trajet domicile/travail.

Previous post

5 choses à faire juste après l'entretien d'embauche

Next post

Etude Ford : le trajet domicile/travail de plus en plus stressant