En 2015, parmi les personnes de 15 à 64 ans, 11,3 millions sont inactives au sens du BIT, c’est-à-dire qu’elles ne sont ni en emploi, ni au chômage. La grande majorité (89 %) ne souhaite pas travailler. Parmi elles, près d’une sur quatre évoquent la poursuite d’études ou une formation, 11 % une raison de santé et 22 % sont à la retraite. Enfin, 6 % s’occupent d’enfants ou d’une personne dépendante.

1,4 million de personnes sont dans le halo autour du chômage

Une partie des personnes inactives souhaite travailler, sans toutefois satisfaire aux critères du BIT pour être classées comme chômeurs : elles n’ont pas fait de recherche effective d’emploi dans les 4 semaines et/ou ne sont pas disponibles pour prendre un emploi dans les 15 jours. Ainsi, en 2015, en France métropolitaine, à côté des 2,9 millions de chômeurs, 1,4 million de personnes sont dans le halo autour du chômage. Le halo concerne majoritairement des femmes (55 %) mais sa croissance récente est surtout portée par les hommes2 (figure 7). Plus de la moitié des personnes dans le halo autour du chômage sont âgées de 25 à 49 ans, un cinquième sont plus jeunes et un quart ont 50 ans ou plus. Depuis la crise, le halo s’accroit surtout pour les hommes de 25 à 49 ans. Les femmes de la même tranche d’âge et les seniors voient également leur nombre augmenter depuis 2012.

halo-chomage

Previous post

Premier emploi = tremplin pour 6 étudiants sur 10

Next post

Devenez Responsable de magasin Sergent Major à Marseille ! (CDI)