En mai 2018, le nombre total de créations d’entreprises tous types d’entreprises confondus augmente fortement (+6,1 % après +0,1 % en avril, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables). Les créations d’entreprises classiques se redressent (+6,8 % après −1,0 %) et les immatriculations de micro-entrepreneurs accélèrent (+5,2 % après +1,5 %).

+14,0 % sur les douze derniers mois

En données brutes, le nombre cumulé d’entreprises créées au cours des douze derniers mois continue d’augmenter (+14,0 % après +12,4 % en avril et +9,8 % en mars). Tous les types de créations sont en hausse : les immatriculations de micro-entrepreneurs (+22,2 %), les créations d’entreprises individuelles classiques (+16,5 %) et celles de sociétés (+2,6 %).

Essor des créations dans les transports et l’entreposage sur les trois derniers mois

Le secteur « transports et entreposage » est celui qui contribue le plus à la hausse des créations d’entreprises (augmentation de +7 300 créations, soit une contribution de 4,9 points à l’évolution totale). Au sein de ce secteur, c’est dans les autres activités de poste et de courrier (incluant la livraison à domicile) que la hausse est la plus importante (augmentation de +6 900 créations).

Plus de deux créations sur cinq sont des demandes d’immatriculations de micro-entrepreneurs

En mai 2018, en données brutes, la part des demandes d’immatriculations de micro-entrepreneurs dans le total des entreprises créées au cours des douze derniers mois remonte pour le septième mois consécutif et atteint 42,5 %.

Previous post

Qapa dans Capital : LES 20 MÉTIERS À ÉVITER SI VOUS NE VOULEZ PAS VOUS RETROUVER AU CHÔMAGE !

Next post

Cliché : les entrepreneurs partent-ils vraiment en vacances ?