Marylise Lebranchu, la ministre de la fonction publique a indiqué qu’il pourrait y avoir une revalorisation du point d’indice qui sert de base au calcul de la rémunération des fonctionnaires, lors de son rendez-vous avec les syndicats en février 2016.

 

Des rémunérations gelées depuis juillet 2010

«Nous voulons renverser les courbes pour les fonctionnaires qui ont l’impression de ne cesser de descendre des marches depuis des années en termes de rémunération, de reconnaissance de leur engagement…» a déclaré la ministre lors d’un entretien avec AEF. Manuel Valls avait déjà évoqué cette piste : «Si nous faisons cette proposition (de rendez-vous salarial), ce n’est pas pour arriver avec une enveloppe zéro», confiait en septembre son entourage. Rappelons que la rémunération des fonctionnaires est gelée depuis juillet 2010. 

 

Les fonctionnaires, un électorat important pour la gauche

Selon la Cour des comptes, la masse salariale de l’Etat s’élevait à 81 milliards d’euros de 2011 à 2014. En plus du gel du point, rappelons qu’il y a eu une baisse puis une stabilisation des effectifs et une tenue des primes. Il y a eu une augmentation de la masse salariale de la fonction publique de 2,3% entre 2010 et 2013, chiffre qui est en baisse comparé aux années antérieures : 4,7% en 2008-2009 et 5,4% dans les années 1990.

Depuis quelques semaines, le gouvernement semble ouvert quant aux salaires des fonctionnaires, et les régionales en décembre ou encore la présidentielle en 2017, n’y sont certainement pas pour rien. En effet, les fonctionnaires sont un électorat crucial pour la gauche. La mesure qui sera décidée en février «sera forcément limitée, compte tenu des contraintes budgétaires» selon Marylise Lebranchu. Mais même une petite hausse du point d’indice serait très coûteuse : une augmentation de 1 % coûterait plus de 1,5 milliard d’euros par an, et ceci seulement pour la fonction Etat. De ce fait, le gouvernement a décidé d’appliquer un accord plus large sur la rémunération et la carrière des fonctionnaires. La Cour des comptes a chiffré à 4,5 milliards d’euros, à l’horizon 2020, son coût pour les trois fonctions. Le gouvernement n’est pas d’accord avec cette estimation mais ne donne pas la sienne.

 

Faites-votre-CV-en-ligne-gratuitement

Previous post

Mark Zuckergerg va prendre un congé paternité de deux mois

Next post

Fonctionnaires : leurs coûts en 10 chiffres