Ce lundi 27 juillet 2015, Jean-Christophe Sciberras, DRH France du groupe Solvay, va remettre un rapport de mission au gouvernement. L’objectif : mettre en place une fiche de paie plus lisible et plus simple.

Actuellement, un bulletin de salaire français peut compter jusqu’à 50 lignes et beaucoup de salariés ont du mal à tout lire et à tout comprendre. Depuis quelques temps, le gouvernement planche sur une mission simple : simplifier cette fiche de paie, bien souvent trop complexe. L’une des solutions trouvées va être de regrouper les cotisations par thèmes : santé, retraite ou encore chômage. Pour Jean-Christophe Sciberras, il faut « clarifier » la fiche de paie et non de réformer les règles de paie.

La mission de simplification se fera en trois étapes. Tout d’abord, il s’agit de mettre en place une phase « expérimentale » auprès d’entreprises volontaires en 2016, puis de mettre en oeuvre cette nouvelle fiche de paie dans les entreprises de plus de 300 salariés en 2017 et enfin de la généraliser, si tout va bien, au 1er janvier 2018.

Un bulletin de paie qui bat des records de complexité

Aujourd’hui, la fiche de paie française compte plus de 40 lignes, contre 15 en Allemagne, 14 aux Etats-Unis et 11 en Chine. De ce fait, bien souvent, les informations importantes finissent par être noyées par les informations périphériques et les salariés se contente de regarder le montant net inscrit en bas de page.

Les solutions

Pour mieux comprendre à quoi sert l’argent, le rapport établi suggère de mettre en place un référentiel des intitulés de paie et de regrouper ainsi les cotisations et prélèvements par risque (retraite, santé, chômage). Sous le titre « assurance santé » par exemple, il pourrait être inscrit plusieurs choses : la sécurité sociale, la complémentaire et l’invalidité. D’autre part, l’obligation de notifier séparément le versement de l’intéressement et de la participation serait supprimé.

D’autres articles peuvent vous intéresser :

Le burn-out pas encore reconnu comme une maladie professionnelle

Réorganisation de Pôle Emploi = réduction de l’accueil en agences

Recherche d’emplois : 80 000 boites créées par des demandeurs d’emploi

bulletin-de-paie-simplifie

Previous post

Le burn out pas encore reconnu comme une maladie professionnelle

Next post

Libération fiscale des travailleurs français prévue pour le 29 juillet 2015