Le 8 mars, c’est la journée mondiale de la femme.

A cette occasion, Qapa.fr, partenaire emploi de tous les français, a comparé les données des femmes à celles des hommes au niveau national mais aussi régional. Une analyse qui montre que l’inégalité professionnelle entre les sexes est toujours aussi flagrante en 2017.   

 

Côté salaire : le grand écart !

Avec presque 21% de différence entre le salaire moyen d’un cadre homme (4.420€) et celui d’une femme (3.509€), difficile de parler d’égalité des sexes. Loin de ne toucher que les hautes fonctions, l’écart salariale entre les femmes ouvrières et les hommes est tout aussi important et atteint les 15,5%. Les Agents de maîtrise sont dans le même cas avec des salaires masculins supérieurs de 13,4%. Enfin, les employées ne dérogent pas à la règle avec un écart de 12,7% entre les hommes et les femmes.

 

 

Des différences régionales entre l’emploi des femmes et l’emploi des hommes

Si toutes les régions de France présentent des écarts de salaires importants à l’image de la moyenne nationale, certaines régions accentuent encore plus ces différences. Ainsi, trois régions dépassent des écarts de plus de 20% entre les femmes et les hommes. Ces 3 régions sont le Centre – Val de Loire, Pays-de-Loire et l’Ile-de-France.

  

 

Des filières d’emploi ultra sexistes

Parmi toutes les filières possibles certaines sont beaucoup plus égalitaires que les autres.

Ainsi, les Services aux particuliers, l’Accueil / Secrétariat, la Banque-Assurance, le Commerce-vente et la Santé représentent les 5 secteurs qui recrutent le plus de femmes. A l’inverse, le BTP, l’Agriculture, la Chimie, l’Automobile et la Sécurité sont les pires secteurs avec une sous représentativité des femmes.

 

 

57% des femmes ne veulent travailler que dans 3 régions seulement 

L’Ile-de-France (29%), l’Auvergne-Rhône-Alpes (18%) et la Provence-Alpes-Côte-D’azur (10%), voilà les trois régions qui sont sélectionnées par les femmes comme destinations professionnelles privilégiées. Elles représentent 57% des choix par rapport à l’ensemble du territoire.

 

 

Les femmes postulent-elles à des métiers « féminins » ?

Volonté personnelle ou bien endoctrinement sociétal et culturel ? Le fait est que les femmes recherchent davantage de postes dans des métiers à connotation très féminine comme le secrétariat (11%), la vente en prêt-à-porter (10%) ou l’assistanat de direction (9%). En revanche, les postes proposant de hauts salaires comme la comptabilité (4%) ou la communication (3%) ne sont que faiblement représentés.

 

Previous post

Top 10 des meilleures citations de sportifs pour booster votre motivation

Next post

Emploi : McDonald's veut créer 2000 emplois en France cette année