Le budget récolté chaque année en France pour la formation professionnelle pour les adultes est de 32 milliards d’Euros. Or, jusqu’à maintenant, ce sont principalement les grandes entreprises qui utilisent une grande partie de ce budget pour former leurs salariés. Pourquoi ? parce-que c’est le parcours du combattant pour une TPE ou une PME qui n’a pas de DRH ou de structure RH pour connaître ses droits et obtenir des financements pour la formation de ses salariés. Du côté des chômeurs, c’est tout aussi compliqué car le budget est distribuée par les régions alors que ce sont les partenaires sociaux qui gèrent la cagnotte d’où des conflits et un manque clair de visibilité. Dans son rapport du mois de Février, la Cour des Comptes a souligné ces inégalités et prôné le lissage des écarts en redonnant l’accès aux formations professionnelles aux personnes qui en ont le plus besoin, c’est-à-dire les jeunes peu ou pas formés et les chômeurs. François Hollande a déclaré hier qu’il souhaite réformer la formation professionnelle en demandant à ce qu’un chômeur sur deux puisse bénéficier d’une formation dans les deux mois suivant le début de son chômage et que 100% des chômeurs aient accès à une formation professionnelle dans les 6 mois.

Previous post

L'Espagne au plus mal

Next post

Le plan de réduction d'effectifs chez HP sera moindre