Si déjà au mois d’Avril un rapport du député Christophe Sirugue et remis au premier ministre, avait remis sur la table des débats la question du revenu universel, c’est un nouveau rapport de la Fondation Jean Jaurès qui fait couler de l’encre. En effet, cette dernière étude montre que, pour être efficace, ce revenir devrait atteindre un montant proche du seuil de pauvreté soit d’environ 750 euros mensuels. Selon les membres de la Fondation : « une telle réforme constituerait une révolution d’une ampleur similaire à celle de la création de la sécurité sociale en 1946 ».

Les trois hypothèses retenues

Trois montants d’allocation ont été retenus : 500, 750 et 1000 euros par mois et même si chaque possibilité est finançable, c’est le niveau intermédiaire de 750 euros qui apparaît comme « le plus réaliste ».

Comment ça se passerait ?

L’allocation serait versée à tous les Français, et ce jusqu’à 65 ans. Elle serait alors fixée à 225 euros jusqu’à 15 ans, puis 375 euros jusqu’à 18 ans puis 750 euros entre 18 et 65 ans pour terminer à 1 125 euros par mois après 65 ans. Le coût de cette mesure est évalué à 565 milliards d’euros, ce qui représente 26% du PIB et elle pourrait être financée « en réorientant l’ensemble des dépenses actuelles de protection sociale (retraite, assurance-maladie, chômage, allocations familiales), à l’exception de celles consacrées à la prise en charge des affections de longue durée ».

postulez-qapa

Previous post

Qu'est-ce que la culture d'entreprise en 2016 ?

Next post

Inégalité à la maison : les femmes travaillent toujours plus que les hommes