QAPA toujours à votre service ! L’heure de la rentrée approche et pour une reprise en toute sérénité QAPA vous a préparé un guide spécial « 21 jours pour trouver un emploi ». « Modèles de CV, conseils pour préparer vos entretiens d’embauche, comment répondre aux questions d’un recruteur par téléphone, QAPA vous dit tout pour vous accompagner dans votre recherche d’emploi.

Objectif

Vous y êtes ! Vous avez soigneusement préparé votre entretien en amont et le jour J est arrivé, voici les derniers conseils pour réussir ce face-à-face.

« Si vous êtes angoissé parce que vous n’avez aucune confiance en vous et pensez que rien de ce que vous faites ne réussira, réfléchissez un peu.
Essayez de voir pourquoi vous vous donnez perdant dès le départ.
Vous ne trouverez aucune raison valable. Le problème vient de votre façon de penser, non d’une incapacité réelle »

Dalai-Lama

Les portes de la société dans laquelle vous allez peut-être travailler viennent de s’ouvrir. Même si un entretien d’embauche n’est généralement pas une partie de plaisir, les instants que vous allez vivre doivent être maîtrisés et appréciés pour vous permettre de réussir cette épreuve.

Toutes les personnes que vous allez rencontrer (hôtesse d’accueil, secrétaire, assistant, responsable, etc.) doivent être traitées avec le même égard que le recruteur. Ce seront vos collègues futurs. Autant entamer de bonnes relations dès le départ.

Vos poignées de main doivent être franches, chaleureuses. Accompagnez les d’un sourire engageant sans être forcé. Parlez avec distinction, sans précipitation et en mesurant vos propos. Prenez toujours le temps de la réflexion et ne noyez pas vos interlocuteurs sous des flots de paroles.

L’honnêteté est une valeur reconnue et vous évitera bien des déboires. Essayez d’adopter une attitude en adéquation avec votre interlocuteur. S’il parle très vite, ne parlez pas trop doucement. A l’inverse, n’entamez un marathon vocal si le recruteur est très lent. Un candidat trop décontracté face à un employeur très strict et fermé fait rarement bon ménage.

Négocier son salaire

A moins de vouloir être bénévole, vous passez un entretien pour un travail qui sera rémunéré. Cette question cruciale ne doit pas être laissée au hasard. Une règle qui vaut de l’or chez les commerciaux est « le premier qui parle d’argent a perdu ! ».

Laissez donc votre recruteur vous donner toutes les informations sur le salaire et les avantages donnés par l’entreprise. Si la rémunération est au-delà de vos espérances, ne montrez votre étonnement. En revanche, demandez des précisions quant à l’étendue de vos responsabilités.

A l’inverse, si le salaire proposé est bien en-dessous de la valeur que vous aviez estimée, demandez des compléments d’informations et faites part de votre étonnement sans pour autant fermer la négociation.

  • Quels sont les horaires, le nombre de mois ?
  • Les avantages complémentaires ?
  • La part de variable, les primes ?
  • Les avantages en nature ?
  • La mutuelle ou autre services sociétaires ?
  • etc.

 Si vous proposez une rémunération supérieure, justifiez vos propos avec des arguments concrets :

  • indiquez les tarifs du marché,
  • refaites un point sur vos précédentes missions pour le même type de poste,
  • indiquez les atouts et le savoir-faire que vous allez mettre à disposition de la société,
  • communiquez votre précédent salaire sans mentir ni gonfler les chiffres.

Accepter un salaire bien trop en dessous de sa valeur est à la fois dévalorisant pour vous et pour l’employeur. Parfois, une offre d’emploi moins rémunérée peut être une opportunité de carrière. La possibilité de progression, de changement de secteur peut vous amener à accepter une offre moins rémunératrice au départ.

Certains préjugés ont la vie dure. Si vous êtes une femme, il faudra parfois vous battre pour obtenir un salaire égal à celui d’un homme pour le même type de poste. Si le recruteur doute encore de votre valeur ajoutée, vous pouvez également proposer une augmentation de salaire quelques mois après votre embauche ou une part variable sur la réalisation de vos objectifs (primes exceptionnelles, avantages en nature, intéressements, etc.). Néanmoins, cet engagement devra être notifié par écrit pour vous protéger.

Pour éviter les surprises, confirmez avec votre interlocuteur si vous parlez de salaire brut ou net. Si celui-ci peine à vous donner un chiffre exact, demandez une fourchette afin de mieux cerner l’éventail de négociation.

La conclusion

Une fois que vous avez posé et répondu à toutes les questions, c’est le moment de conclure. Il y a deux étapes à faire pour conclure un entretien d’embauche. La première étape consiste à savoir exactement ce que le recruteur pense de votre candidature, il faut donc lui poser les questions :

  • Voyez-vous des lacunes dans mes compétences par rapport au poste proposé ?
  • Y-a-t-il des raisons pour lesquelles je ne suis pas pleinement qualifié pour ce poste?
  • Est-ce que j’ai dit quelque chose aujourd’hui qui pourrait nuire à mes chances d’être embauché dans votre entreprise ?
  • Maintenant que vous m’avez rencontré, quelles réserves pourriez-vous émettre sur mes capacités à faire le job ?
  • Qu’est-ce que j’ai accidentellement dit ou fait au cours de l’interview d’aujourd’hui qui est incompatible avec votre candidat idéal pour ce poste?

Vous faites ainsi preuve d’ouverture aux retours du recruteur sur votre prestation. D’abord, vous montrez votre ouverture à la façon dont les autres vous perçoivent. Deuxièmement, vous montrez un engagement à vous améliorer. Et c’est exactement ce que les entreprises attendent de vous dans ce contexte économique difficile.

Maintenant, imaginons la pire chose qui pourrait arriver. Disons que vous posez l’une de ces questions. Et disons que l’employeur potentiel (malheureusement) répond avec une réponse qui indique que vous avez raté le coche. Fantastique ! Vous venez de recevoir un retour intéressant que vous pouvez exploiter pour vous améliorer pour réussir le prochain entretien.
Donc, si c’est le cas, voici ma suggestion : écrivez ses réponses à vos questions, devant lui sur un morceau de papier. Cela démontre l’écoute active et renforce votre ouverture aux commentaires. Ensuite, lorsque vous écrivez votre mail de remerciement au recruteur, n’oubliez pas :

  1. Remerciez-le de nouveau pour le retour d’information utile sur votre profil
  2. Expliquez votre plan pour améliorer les points négatifs qu’il vous a remontés. Il pourrait même changer d’avis après ça! Et ici, c’est la meilleure chose qui pouvait arrive.

La seconde étape pour conclure un entretien d’embauche est de caler avec votre interlocuteur les suites de l’entretien : remerciez-le pour cet entretien et déterminez les prochaines étapes :

  • A quelle date va-t’il ou pouvez-vous le recontacter pour connaitre sa décision ?
  • Récapitulez les documents complémentaires à lui transmettre.
  • Faites part de vos dispositions ou impératifs : congés, voyage, etc.
  • Prenez l’ensemble de ses coordonnées si vous ne les avez pas encore.
  • Une fois l’entretien terminé, prenez le temps de saluer votre interlocuteur.

🤔 Cet article vous a intéressé ? Le guide complet à télécharger ICI

Suivez QAPA sur FacebookLinkedIn et Instagram ou rendez vous directement sur qapa.news pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles ! 🚀 Et pour accéder à toutes nos offres direction qapa.fr ou l’application mobile disponible sur Apple et Google Play.

Lien vers les chapitres précédents :

Chapitre 1 : https://www.qapa.fr/news/?p=107823

Chapitre 2 : https://www.qapa.fr/news/?p=107837

Chapitre 3 : https://www.qapa.fr/news/?p=107851

Chapitre 4 : https://www.qapa.fr/news/?p=107859

Chapitre 5 : https://www.qapa.fr/news/?p=107865

Chapitre 6 : https://www.qapa.fr/news/?p=107874

Chapitre 7 : https://www.qapa.fr/news/?p=107876

Chapitre 8 : https://www.qapa.fr/news/?p=107885

Chapitre 9 : https://www.qapa.fr/news/?p=107892

Chapitre 10 : https://www.qapa.fr/news/?p=107898

Chapitre 11 : https://www.qapa.fr/news/?p=107903

Chapitre 12 : https://www.qapa.fr/news/?p=107906

Chapitre 13 : https://www.qapa.fr/news/?p=107909

Chapitre 14 : https://www.qapa.fr/news/?p=107914

Chapitre 15 : https://www.qapa.fr/news/?p=107919

Chapitre 16 : https://www.qapa.fr/news/?p=107926

Chapitre 17 : https://www.qapa.fr/news/?p=107935

Previous post

Emploi: être réactif

Next post

Contrat de travail: ce qu'il faut savoir