Vous avez acheté de nouvelles chaussures, vous avez bien révisé toutes vos questions, vous avez calculé le temps de trajet pour aller jusqu’au lieu de l’entretien d’embauche… et pourtant, il vous arrive une catastrophe de dernière minute. Comment gérer ? Réponses ci-dessous.

Se retrouver coincé dans les embouteillages, renverser une tasse de café brulant sur votre nouveau costume tout propre… Croyez-moi, il peut s’en passer des choses avant l’entretien d’embauche. Seulement voilà, vous devez à tous prix apprendre à garder votre sang-froid et à relativiser. Voici quelques conseils.

Catastrophe #1 : LA tâche sur le nouveau pantalon (ou autre imprévu matériel)

Solution : prévoyez le sac de Mary Poppins !

Lorsque vous partez à un entretien d’embauche, essayez de prévoir un sac assez grand pour contenir tout ce qu’il vous faudrait en cas d’imprévus : CV supplémentaire au cas où le premier se déchire ou soit taché, trousse de premiers soins en cas de bobos, pansements pour éviter les ampoules dans vos nouvelles chaussures, mouchoirs, chewing-gum en cas de mauvaise haleine, tampons (inutile d’expliquer pourquoi), déodorant en cas de situation indélicate… Bref soyez prévenant !

Catastrophe #2 : vous êtes en retard

Solution : taxi, Uber ou taxi-moto !

Etre en retard à un entretien d’embauche n’est pas bon, pas bon du tout. C’est pourquoi je conseille toujours d’arriver 30 à 40 minutes avant votre rendez-vous dans le quartier de l’entretien. Si vous êtes vraiment trop en avance, prenez-vous un café tranquillement et détendez-vous. Toutefois, si vraiment, vous êtes en retard (et que vous n’avez pas suivi mon conseil) plusieurs alternatives s’offrent à vous.

Si vous êtes dans votre voiture, utilisez votre kit main libre pour appeler l’entreprise et prévenir calmement que vous arrivez en retard à cause des embouteillages, n’hésitez pas à demander des conseils sur un itinéraire plus rapide ! Si vous avez un problème du aux transports en commun (métro, bus, tram…), sortez et sautez dans un taxi !

Catastrophe #3 : vous êtes vraiment très malade

Solution : Prévenir et guérir

Voilà le pire scénario car pour le coup, vous n’y pouvez rien… (sauf si vous avez trop bu la veille, auquel cas, je ne peux vraiment rien faire pour vous). La meilleure façon de gérer une telle situation, c’est bien de tout faire pour l’éviter ! Si vous vous sentez fiévreux, enrhumé ou tout simplement pas dans votre assiette, n’acceptez pas un entretien d’embauche pour le lendemain ! Demandez une date ultérieure.

Si le jour de l’entretien, vous vous sentez mal mais que c’est supportable, avalez deux dolipranes, une bonne dose de Vitamine C et un bon café ! L’entretien d’embauche ne devrait pas durer plus d’une heure, vous allez tenir le coup. Cependant, si vraiment vous êtes cloué au lit, téléphonez à l’entreprise pour les prévenir et essayez tout de suite de planifier un autre moment.

Faites-votre-CV-en-ligne-gratuitement

Previous post

8 leçons pour aller de l'avant après avoir perdu son job !

Next post

Twitter va licencier 336 employés