« Take a chance on me » Abba (1978)

« Take a chance on me » chantait le groupe Abba dans les années 1970, n’est-ce pas la phrase que vous auriez envie de hurler face à un recruteur en entretien d’embauche ? « Take a chance on me ! » ou en version française : « Allez, essaye moi, tu ne le regretteras pas ! ». Malheureusement, quand un employeur a une foule de candidats qualifiés à ses pieds, difficile de faire la différence… Voici quelques conseils pour que le recruteur « Take a chance on you ».

1. Ne pas attirer l’attention sur votre manque de compétences ou d’expérience

La clé de tout ce processus n’est pas nécessairement d’arriver à convaincre le recruteur de vous « essayer », mais avant tout de lui montrer que vous êtes LE bon candidat pour le poste et que vous répondrez à ses attentes à 100%. La première chose que vous devez faire, c’est arrêtez de trouver des excuses pour justifier votre manque de compétences ou d’expériences. Evitez donc les phrases du style « Même si je n’ai pas d’expérience dans le domaine de la gestion » ou encore « Bien que je n’ai pas exercé ce poste pendant plus de 5 ans… » STOP.

Ce que vous faites là, c’est clairement dire à votre futur employeur ce que vous n’êtes pas capable de faire. Or -et c’est du bon sens- vous devez montrer tout le contraire au recruteur.

Vous devez donc attirer l’attention sur vos forces, vos compétences et votre expérience. Mettez en avant vos qualifications et votre capacité de travail. Restez positif et concentré sur vos points forts.

2. Mettez en avant ce qui vous distingue

Peu importe que vous n’ayez encore jamais exercé réellement le poste pour lequel vous postulez, ou que vous ayez peu d’expérience dans ce domaine : vous possédez des compétences transférables et c’est le plus important. Par exemple, si vous avez fait de la gestion auparavant et que vous postulez pour un poste dans le marketing, vous pouvez mettre en avant votre capacité à réseauter, à nouer des relations avec d’autres entreprises, à gérer plusieurs projets à la fois et à communiquer efficacement avec vos clients, ce qui sera certainement indispensable dans le marketing.

3. Prenez des risques

Vous le savez, vous êtes un candidat parmi tant d’autres, c’est pourquoi vous devez prendre des risques pour vous démarquer ! Qu’est-ce que vous avez à perdre ? Essayez de trouver quelque chose qui vous inspire : pourquoi ne pas créer un CV interactif ? Un CV infographie ou encore un CV vidéo ? De nombreuses applications existent désormais et peuvent vous permettre d’obtenir l’attention du recruteur.

Si vous travaillez dans le journalisme par exemple, pourquoi ne pas créer votre site personnel pour mettre en avant vos contenus et les sujets que vous avez réalisés ?

4. Vérifiez votre CV et lettre de motivation… 10 fois plutôt qu’une !

Même le toute petit détail (un accent mal placé) peut faire la différence. Pensez à ça quand vous relisez et faites relire votre CV ou votre lettre de motivation, vous devez absolument TOUT vérifier. En prouvant votre valeur dans les documents que vous envoyez, vous aurez d’autant plus de chances de décrocher un entretien d’embauche.

Retrouvez nos articles :

10 questions insolites posées en entretien d’embauche

MOOCS Qapa : 3 conseils pour se préparer à un entretien d’embauche

4 raisons pour lesquelles vous n’obtenez pas d’entretien d’embauche

Previous post

10 questions insolites posées en entretien d'embauche

Next post

CV de stars : Patrick Bruel