Bien réussir un entretien d’embauche est une tache difficile pour le candidat mais c’est également le cas pour le recruteur qui peut décrédibiliser son entreprise en quelques secondes, si il prend cet exercice à la légère ! Voici donc pour vous 5 choses qu’il ne faut surtout pas dire aux candidats lors d’un entretien !

1. Je regardais votre profil Facebook et j’ai remarqué que …

Ce n’est un secret pour personne, de nombreux recruteurs vont regarder le profil de leurs candidats sur les réseaux sociaux et c’est très bien! Toutefois, évitez de dire à un candidat ce que vous pensez de son profil. Non seulement car votre opinion est par définition subjective mais il est également peu probable que ce qu’il a fait ce week-end ai une corrélation avec sa capacité à effectuer ou non les tâches nécessaires pour occuper le poste.

2. Avez-vous un(e) petit(e) ami(e)?

C’est une question intrusive, qui n’a pas sa place dans un entretien et qui va mettre le candidat mal à l’aise ! Restez à l’écart de tout sujet qui pourrait être mal interprété !

3. Pourriez-vous vous épanouir au sein d’une équipe d’hommes / de femmes?

Bien qu’il soit évidemment important de s’assurer que tout recrutement s’inscrive bien dans la dynamique de l’équipe actuelle, assurez-vous d’éviter les questions qui mettent en évidence le sexe d’un candidat ou des caractéristiques personnelles. Ce n’est pas parce qu’un sexe est plus représenté dans une profession, qu’une personne de l’autre sexe n’est pas capable de faire du bon travail ! En outre, si vous posez cette question et que le candidat n’est pas engagé par la suite, il va penser que c’est une décision sexiste.

4. Combien voulez-vous gagner?

En tant que candidat, cette question va paraître ridicule, il est évident que tout le monde veut gagner autant que possible.

5. Je rencontre X personnes cette semaine pour le même poste; Pourquoi devrais-je vous embaucher vous plutôt qu’un(e) autre ?

Mis à part le fait que vous demandez à un candidat de se comparer à des gens qu’il ne connait pas, c’est une question très maladroitement formulée qui pourrait facilement le mettre mal à l’aise. Au lieu de cela, demandez lui comment ses expériences et ses traits de caractère pourraient apporter une valeur ajoutée à votre entreprise. À partir de cette réponse, vous pouvez faire des comparaisons entre les réponses qu’il a données et les réponses données par d’autres candidats tout au long du processus de recrutement.

Previous post

Emploi : création de plus de 1500 postes par Amazon en 2017

Next post

Quelle vision ont les Français de leur DRH en 2017 ?