RAISE et BAIN & COMPANY se sont associés pour publier une étude des rapports entre start-up et grandes entreprises : « David avec Goliath : l’alliance des grandes avec les jeunes entreprises ».

Le constat de départ est dur :

  • Les jeunes entreprises françaises ont un taux de mortalité élevé dans le « tunnel de la mort » : 50% disparaissent avant 5 ans. Celles qui survivent peinent à se développer : seulement 5% des entreprises françaises ont plus de 10 salariés contre 18% en Allemagne et 21% aux Etats-Unis
  • Une relation avec une grande entreprise impacte positivement la croissance de la jeune entreprise dans 93% des cas et pourrait aider à traverser ce tunnel

Voici les conseils aux grandes entreprises pour bien travailler avec les start-up

 

grand-groupe-start-up-travailler-ensemble

 

 

RECOMMANDATIONS TRANSVERSALES
1. Créer un « guichet » unique (au niveau groupe ou BU selon la culture et le niveau de centralisation de la grande entreprise)
2. Organiser une structure ad hoc et séparée pour gérer la relation avec les jeunes entreprises (au niveau groupe ou BU)
3. Créer des « zones franches » jeunes entreprises (procédures allégées) sur une durée déterminée
4. Adapter le niveau d’accompagnement des jeunes entreprises selon leur maturité (type de partenariat, intensité des relations commerciales…)
5. Créer des indicateurs de pilotage spécifiques pour assurer un suivi efficace des partenariats
6. Définir des horizons de temps pour la collaboration avec les jeunes entreprises
7. Identifier des collaborateurs « sponsors internes » pour accompagner chaque jeune entreprise stratégique
8. Créer une place de marché / plateforme interne qui informe sur les jeunes entreprises pertinentes (au niveau groupe ou BU)
9. Inclure les ETI (filiales, fournisseurs, clients,…) dans l’écosystème de relations jeunes entreprises et grandes entreprises
RELATIONS COMMERCIALES
10. Evaluer les jeunes entreprises de manière adaptée (par exemple, pas d’historique comptable sur 4 ans)
11. Diminuer la pression sur les prix pour ces jeunes entreprises
12. Limiter les délais de paiement pour ces jeunes entreprises (paiement dans les 30 jours et au pire 60 jours)
13. Ne pas imposer d’exclusivité ou alors pour des durées déterminées / limitées dans le temps
14. Clarifier les enjeux de propriété intellectuelle avant, pendant et après le partenariat
15. Faciliter les échanges et la rapidité de décision entre « celui qui paie » et « celui qui utilise » au sein de la grande entreprise
16. Favoriser les essais et les pilotes, et monter en puissance en cas de succès
17. Accompagner le développement international en facilitant les mises en relation à l’étranger (filiales, clients, fournisseurs…)
INNOVATION ET R&D
18. Allouer des ressources humaines et financières dédiées à l’expérimentation avec des jeunes entreprises
19. Structurer une approche veille et sourcing de l’écosystème
20. Favoriser les appels d’offre d’innovation externe et allouer une partie du budget R&D à des partenariats avec les jeunes entreprises
21. Créer des espaces physiques et temporels de rencontre et d’expérimentation associant les collaborateurs de la grande entreprise et des jeunes entreprises
22. Accompagner les équipes R&D internes dans la relation avec les jeunes entreprises (animation, soutien méthodologique,…)
23. Ne pas enfermer la jeune entreprise dans une solution trop spécifique pour qu’elle puisse adresser d’autres marchés
24. Mettre à disposition des jeunes entreprises les équipements non-utilisés ou les espaces vacants
RECRUTEMENT
25. Favoriser l’embauche d’anciens entrepreneurs (ayant réussi ou échoué) et de personnes ayant eu des expériences au sein de jeunes entreprises (y compris au plus haut niveau de la grande entreprise)
INCITATIONS RH
26. Adapter le pilotage de la performance individuelle (rémunération) pour encourager la prise de risque avec les jeunes entreprises (y c. un intéressement aux résultats business)
27. Favoriser les expériences d’immersion pour les collaborateurs au sein de jeunes entreprises partenaires
28. Allouer une partie de temps de travail de certains collaborateurs pour le développement des partenariats
FORMATION & APPRENTISSAGE
29. Prévoir une expérience significative au sein de jeunes entreprises partenaires dans les « Graduate Programs » et dans les parcours pour les hauts potentiels
30. Inciter à la rédaction d’un livre blanc interne recueillant les bonnes pratiques et expériences positives et identifiant les experts de la grande entreprise ; le diffuser le plus largement possible en interne
31. Formaliser dans les fiches de postes les actions menées auprès des jeunes entreprises pour les collaborateurs concernés
32. Former les administrateurs des grandes entreprises aux spécificités des collaborations avec des jeunes entreprises
CULTURE
33. Communiquer le plus largement possible sur les partenariats mis en place pour favoriser le développement d’une culture plus entrepreneuriale à tous les niveaux
34. Associer le maximum de collaborateurs aux projets des jeunes entreprises
35. Favoriser la culture du test
COMMUNICATION AVEC LA JEUNE ENTREPRISE
36. Maximiser la transparence en amont : clarifier l’agenda, les contraintes (financement, horizon de temps,…), les processus de décision de la grande entreprise
37. Dire oui ou non mais rapidement
38. Assurer un suivi régulier (accélérer ou mettre un terme à la collaboration)
39. Aider à la professionnalisation de la jeune entreprise (outils de gestion de projet, suivi,…) RSE
40. Intégrer dans les enjeux RSE la politique achat auprès des jeunes entreprises
41. Communiquer plus sur les actions menées auprès des jeunes entreprises, y compris au travers des publications officielles (rapport annuel, documents RSE)
INVESTISSEMENT AU CAPITAL
42. Accélérer les processus de décision (pour se rapprocher des standards du Venture Capital)
43. Privilégier au sein des fonds de Corporate Venture des investissements limités à 10-15% du capital de la jeune entreprise
44. Participer à l’administration de la jeune entreprise tout en lui laissant le maximum de liberté pour son développement
45. Favoriser le développement de fonds d’investissement pour l’entrepreneuriat social et solidaire
Previous post

Entretien professionnel : dernier appel aujourd'hui !

Next post

20 conseils pour décrocher un contrat avec un grand groupe