Sur longue période, les emplois d’ouvriers ont fortement reculé même s’ils représentent encore un emploi sur cinq en 2015. La part des cadres et professions intellectuelles supérieures a plus que doublé en 30 ans et atteint presque 18 %. La part des agriculteurs, en constante diminution depuis des décennies, est passée en dessous de 2 %. Avec le développement du secteur tertiaire, la part des employés (28 %) et des professions intermédiaires (25 %) avait beaucoup augmenté, mais depuis cinq ans, celle des employés est en léger repli (figure 3).

Hommes et femmes n’occupent pas les mêmes emplois

Dans ce paysage, hommes et femmes n’occupent pas les mêmes emplois. En 2015, un ouvrier sur cinq est une ouvrière et cette proportion est stable. Plus de trois employés sur quatre sont des femmes (76 % en 2015, taux qui a peu varié depuis le début des années 1980). Plus diplômées que les hommes à la sortie du système éducatif, les femmes ont vu leur présence fortement augmenter parmi les cadres et professions intellectuelles supérieures (40 % en 2015, alors qu’elles n’étaient que 21 % au début des années 1980) et dans les professions intermédiaires (52 % contre 41 %). Cette progression est surtout portée par les secteurs de l’enseignement et de la santé. Les femmes restent minoritaires parmi les artisans commerçants et chefs d’entreprise (30 %, en baisse depuis le début des années 1980 où elles étaient 36 %) et leur part continue de diminuer parmi les agriculteurs (27 % en 2015 contre 40 % au début des années 1980).

emploi-ouvrier

Previous post

Devenez Responsable de magasin Sergent Major à Marseille ! (CDI)

Next post

Record 2016 : 88,5% d'étudiants ont eu le bac