QAPA toujours à votre service ! L’heure de la rentrée approche et pour une reprise en toute sérénité QAPA vous a préparé un guide spécial « 21 jours pour trouver un emploi ». « Modèles de CV, conseils pour préparer vos entretiens d’embauche, comment répondre aux questions d’un recruteur par téléphone, QAPA vous dit tout pour vous accompagner dans votre recherche d’emploi.

Objectif

Bien connaître les secteurs et les métiers qui recrutent pour accélérer son retour à l’emploi

« Tout le succès d’une opération réside dans sa préparation »

Sun Tzu

Suite à la crise du Covid 19, le marché de l’emploi qui s’avérait plutôt positif début 2020, a complètement changé de visage. Malgré la situation actuelle, quelle sont les secteurs qui recrutent et ceux qui n’embauchent plus? Pour éviter de vous tromper, QAPA vous a préparé un petit topo.

Le marché du travail en 2020

Si l’année 2020 avait très bien commencé niveau emploi, avec une augmentation notoire de CDI signés, la crise du Covid 19 a rabattu toutes les cartes. Les plus touchés par la crise: les moins de 25 ans, le nombre de demandeur d’emploi dans cette tranche d’âge a augmenté de 9%.

Cependant, depuis quelques semaines la moitié des secteurs affichent une timide reprise. Par exemple, Le Bon Coin enregistre cet été une croissance de 60% concernant le nombre de nouvelles offres d’emploi sur son site par rapport à la même période, l’année précédente. La progression est encore plus manifeste dans les secteurs de l’hôtellerie, du bâtiment et de l’immobilier (+80 %) et bien sur de la santé (++1 464%).

Les profils les plus recherchés en ce moment en France sont les techniciens bac+2 avec 3 ans d’expérience dans tous les secteurs économiques (industrie, logistique, vente, hôtellerie-restauration) et tous les profils dans le secteur digital.

Ce dernier secteur s’adapte parfaitement à la situation actuelle et au télétravail. Au contraire, la demande est encore plus importante.
On estime à ce jour un besoin de 50.000 développeurs qui manquent, et des besoins dans les agences et en marketing digital dans les entreprises. Pour l’année prochaine, on sera sans doute proche de 100.000 créations de postes. Aucun autre secteur de l’économie ne présente ces perspectives. Sur le marketing digital, les entreprises ont un gros besoin d’encadrement et recrutent de plus en plus de directeur/directrice digital, directeur/directrice e-commerce car elles ont des besoins en expertise et en réflexion stratégique.

Les métiers qui vont recruter dans les 10 prochaines années

Depuis les années 2000, l’arrivée en fin de vie active des premières générations, nées après la Seconde Guerre mondiale a engendré un nombre croissant de départs de fin de carrière (départs définitifs de l’emploi à partir de 50 ans pour raison de santé, préretraite, départs vers l’inactivité ou le chômage sans retour à l’emploi, et bien entendu, départs correspondant à la liquidation de la retraite ). Ces départs resteront nombreux sur la décennie 2012-2022, même si l’âge moyen de cessation d’activité augmentera compte tenu du recul de l’âge de fin d’études et des mesures prises pour reporter l’âge de départ à la retraite.

Ce phénomène s’explique, d’une part, par le fait que les générations les plus concernées (générations 1950), sont aussi nombreuses que celles de l’immédiat (après-guerre). D’autre part, cela s’explique par la montée progressive du travail féminin, conduisant à une augmentation des femmes en fin de vie active.

Avec 11.5000 créations d’emploi par an en moyenne, le scénario de crise envisage une reprise des créations d’emploi.

Forte dynamique des métiers de soins et d’aide aux personnes fragiles associée à de nombreux départs en fin de carrière.

L’ensemble des professions de soins et d’aide aux personnes fragiles devrait bénéficier d’une forte dynamique de l’emploi, à l’exception des médecins dont l’évolution dépend du numerus clausus 2 et pour lesquels tous les départs en fin de carrière ne seraient pas remplacés à l’horizon 2022 (avec la destruction d’un peu plus de 20000 postes en dix ans).

Aides à domicile, aides-soignants et infirmiers figureraient ainsi parmi les métiers qui gagneraient le plus d’emplois à l’horizon 2022. Avec de l’ordre de 350 000 créations nettes en dix ans. Le métier d’aide à domicile serait même celui qui créerait le plus de postes sur les dix années à venir, aussi bien en termes de taux de croissance qu’en nombre de postes (près de 160 000 postes créés d’ici 2022, soit une hausse de 2,6% en moyenne chaque année).

La crise actuelle ainsi que le vieillissement de la population engendre en effet des besoins croissants en matière de soins et d’accompagnement. Le développement de la médecine ambulatoire et le maintien à domicile des personnes âgées nécessiteront donc un accompagnement par des professionnels.

Le nombre d’assistantes maternelles devrait également augmenter plus rapidement que l’ensemble des métiers. Afin de répondre aux besoins encore insatisfaits de prise en charge des jeunes enfants.

Les métiers qualifiés du bâtiment, des transports et de la logistique devraient se développer dans une perspective environnementale.

À l’horizon 2022, les créations d’emploi dans les métiers du transport et de la logistique pourraient être limitées par la crise économique et l’augmentation du prix de l’énergie. Au sein de ce domaine professionnel, la croissance du nombre de postes à pourvoir devrait être plus élevée pour les métiers les plus qualifiés tels que les agents d’exploitation de transports ou les cadres des transports, de la logistique et navigants de l’aviation.

Dans le domaine du bâtiment et des travaux publics, les architectes et cadres, les techniciens et agents de maîtrise et, dans une moindre mesure, les ouvriers qualifiés devraient continuer de bénéficier de créations d’emploi à l’horizon 2022. Favorisées par l’augmentation du nombre des ménages, par la rénovation et l’adaptation du parc de logements au vieillissement de la population et à la dépendance et par le développement des normes règlementaires et environnementales.

Des pertes d’emploi parmi les employés administratifs…

Dans les fonctions administratives, le développement des technologies numériques, accentué par la pratique du télétravail, va contribuer à comprimer l’emploi des secrétaires ou employés de la banque. Tandis que le nombre d’employés de la comptabilité ou de secrétaires de direction devrait rester quasiment stable. Avec 2% de créations nettes par an, les effectifs de techniciens des services administratifs, comptables et financiers continueraient, pour leur part, d’augmenter fortement.

Dans l’administration publique, les employés comme les professions intermédiaires devraient subir des réductions d’effectifs dans un contexte budgétaire contraint. Ces deux familles professionnelles pourraient ainsi perdre au total près de 80.000 emplois sur les dix prochaines années.

Trouver les bonnes informations sur le poste et l’entreprise

Bien connaitre la société dans laquelle vous allez postuler est primordial. A la fois pour réussir votre entretien d’embauche, mais également pour ne pas être déçu une fois le poste accepté. Et ainsi pouvoir faire votre choix en toute connaissance de cause.

Parler de l’entreprise

Que ce soit dans votre lettre de motivation ou bien pendant l’entretien d’embauche, vous devez avoir suffisamment de connaissances et d’informations sur la société, son actualité et le profil de poste. En effet, le fait de mettre en évidence dans votre discours des chiffres et des informations précises, prouvera à votre interlocuteur que sa société vous intéresse réellement.

Quels types d’informations ?

Inutile de rédiger un dossier complet sur chaque société que vous approchez. Vous pouvez cantonner votre enquête sur 4 points fondamentaux :

  • Le secteur d’activité, les produits et services développés par la société
  • Les valeurs et la réputation de la société
  • Les chiffres clés : chiffre d’affaires, nombre de salariés, nombre de magasins, etc.
  • L’actualité récente de l’entreprise.

Où chercher ?

Il existe bon nombre de supports pour récolter rapidement et efficacement des données sur une entreprise :

  • la presse : journaux, radio, télé.
  • Internet : grâce au web, il est aujourd’hui possible d’obtenir toutes les informations sur une entreprise. Néanmoins, la véracité de ces renseignements ne pouvant être prouvées, il faut savoir les utiliser à bon escient et avec parcimonie.
    • sur le site corporate de l’entreprise
    • sur les forums, blogs et réseaux sociaux.
    • sur les sites professionnels et étatiques :
      • Journal Officiel
      • www.cci.fr
  • www.Infogreffe.fr
  • votre propre réseau : n’hésitez pas à faire appel à vos amis, proches ou connaissances en leur demandant leur avis sur une entreprise.

🤔 Cet article vous a intéressé ? Le guide complet à télécharger ICI

Suivez QAPA sur FacebookLinkedIn et Instagram ou rendez vous directement sur qapa.news pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles ! 🚀 Et pour accéder à toutes nos offres direction qapa.fr ou l’application mobile disponible sur Apple et Google Play.

Lien vers les chapitres précédents :

Chapitre 1 : https://www.qapa.fr/news/?p=107823

Chapitre 2 : https://www.qapa.fr/news/?p=107837

Chapitre 3 : https://www.qapa.fr/news/?p=107851

Chapitre 4 : https://www.qapa.fr/news/?p=107859

Chapitre 5 : https://www.qapa.fr/news/?p=107865

Chapitre 6 : https://www.qapa.fr/news/?p=107874

Chapitre 7 : https://www.qapa.fr/news/?p=107876

Chapitre 8 : https://www.qapa.fr/news/?p=107885

Chapitre 9 : https://www.qapa.fr/news/?p=107892 Chapitre 10 : https://www.qapa.fr/news/?p=107898

Previous post

Partir à l'étranger: qu'en est-il avec le covid ?

Next post

La mobilité au travail