QAPA toujours à votre service ! L’heure de la rentrée approche et pour une reprise en toute sérénité QAPA vous a préparé un guide spécial « 21 jours pour trouver un emploi ». « Modèles de CV, conseils pour préparer vos entretiens d’embauche, comment répondre aux questions d’un recruteur par téléphone, QAPA vous dit tout pour vous accompagner dans votre recherche d’emploi.

Objectif

Appliquer les conseils des pros pour booster son mental.

« Pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerre. »

Rambo

Vous avez l’impression que tout réussi à certaines personnes mais pas à vous? Que malgré tout vos efforts, vous êtes toujours perdant? N’en dites pas plus cet article est fait pour vous! QAPA vous donne les clés pour réussir!

Si l’on ne prête pas suffisamment attention à son mental, le chômage peut être la cause d’une dépression avec des conséquences graves, en particulier sur l’équilibre familial. Pour éviter de sombrer, voici quelques règles de professionnels pour conserver ou acquérir un moral d’acier et positif.

Rester optimiste

Quelle que soit votre situation, aussi désespérée soit-elle, il est inutile de vous apitoyer sur votre sort. Vous n’êtes pas le seul dans cette situation et même si cela ne vous console pas, dites-vous que ce sont ceux qui n’y pensent pas qui s’en sortent le mieux et le plus rapidement.

Le problème n’est pas votre état mais la façon d’en sortir. Et comme vous l’entendez souvent, chaque problème sa solution. Ce n’est pas en pleurant sur une blessure que vous parviendrez à la guérir. Il faut donc réfléchir aux soins à apporter pour que votre douleur disparaisse.

Vous n’êtes pas plus, ni moins malchanceux qu’un autre.

La première attitude à avoir est donc de voir le verre à moitié plein et de se focaliser sur les points positifs :

  • Vous êtes vivant : même si cela vous semble anecdotique, c’est la meilleure chose qui soit ;
  • Vous avez du temps : pour réfléchir, pour agir, pour vous sortir de cette situation ;
  • Vous commencez une nouvelle vie. La fin de quelque chose est toujours le début d’une autre ;

Vivez le temps présent. Personne ne sait lire dans l’avenir, vous encore moins. Inutile donc de l’imaginer tout noir ou tout rose. Profitez de tous les instants et apprenez à apprécier toutes les choses qui peuvent vous arriver : des ballades dans la nature, les rencontres, les situations, etc.

Assumer son état

Oui vous êtes au chômage. Inutile de le nier ou de faire croire à votre entourage que vous êtes en vacances ou que vous avez pris du repos. Le mensonge et le déni engendreront de nouveaux problèmes dont vous n’avez absolument pas besoin. Soyez donc franc avec vous-même, et les autres Être conscient de sa situation n’est pas synonyme d’abattement. Et ne l’oubliez pas, se retrouver sans emploi n’est pas une maladie incurable. Bien au contraire.

Avoir confiance en soi

Au chômage, il est difficile de ne pas douter de soi. La perte de votre emploi peut vous faire croire que vous ne valez plus rien et que vous ne retrouverez plus jamais un travail ou une situation professionnelle stable.

Repensez à tout ce que vous avez accompli depuis votre enfance. Les échecs sont néfastes si vous ne vous en servez pas pour vous faire évoluer. Contrairement aux idées reçues, personne n’apprend vraiment quelque chose grâce aux succès. C’est l’échec qui permet de mieux comprendre une situation et de mieux réussir à l’avenir.

Même si vous subissez des refus lors de vos entretiens d’embauche, même si vos candidatures spontanées n’aboutissent à rien et que vous ne trouvez aucune proposition d’emploi sur le marché du travail, restez optimiste !

Profitez de vos échecs pour déceler les points négatifs, les erreurs à corriger. Mais aussi pour mettre encore plus en avant vos atouts et vos qualités. Sachez que d’une façon ou d’une autre, les recruteurs vont déceler si vous n’avez pas confiance en vous. Montrer une attitude déterminée, positive et confiante est un atout déterminant pour décrocher un emploi.

Rester actif

Ce n’est pas parce que vous êtes sans emploi que vous devez consacrer 100% de votre temps à chercher un nouveau travail. Si vous aimez les ballades, profitez-en ! Vous n’aviez plus le temps de lire, profitez-en ! Vous vous passionniez pour la cuisine, le sport, les arts, …

PROFITEZ-EN ! Essayez le plus possible de limiter le temps devant la télé. Passer sa journée immobile devant un écran ne fait pas partie des activités qui peuvent vous remplir d’énergie positive. Toutes les bonnes occasions de faire ce que vous aimez vous procureront du plaisir et la production d’endorphine qui est nécessaire à l’épanouissement personnel. Ne culpabilisez surtout pas, mais prenez ces moments de détente comme des actes obligatoires pour conserver un bon mental.

Gardez le sourire

Découvrir tous les matins dans la glace le visage d’une personne déprimée et triste est le meilleur moyen pour n’arriver à rien. Alors souriez ! Le simple fait de faire jouer vos muscles zygomatiques vous procurera une décharge énergisante capable de vous faire passer une magnifique journée. Les personnes que vous rencontrerez seront éblouies par votre force mentale, votre courage et seront plus à même de vous écouter, de vous aider ou de vous accompagner. Le bonheur attire le bonheur.

Ne vous laissez pas intoxiquer par la crise

Être au chômage est d’abord une histoire personnelle. Votre situation ne sera pas comparable à celle d’un autre, ayant le même métier que le vôtre. Si on est tous un numéro à Pôle emploi, ce n’est pas une raison pour penser que votre destin sera le même que celui de votre voisin. Rester optimiste, revient donc à se concentrer sur sa propre réalité sans se laisser intoxiquer par les grandes tendances mises en avant dans les médias ou les témoignages de votre entourage.

Exercez votre droit d’inventaire

Le chômage donne lieu à un inventaire que vous devez impérativement faire. Dans quelle situation suis-je ? Ai-je assez de visibilité ? Qu’elles sont actuellement mes contraintes ? Qu’elles sont mes ressources financières ? Sur quelles personnes puis-je m’appuyer? Qu’elles sont les éléments futiles dans mon mode de vie ? Où puis-je faire des économies ? Vous ne pouvez en aucun cas laisser ses questions sans réponse, car elles vous permettront par la suite de garder la confiance que vous avez en vous.

Faites-vous plaisir

La mise en place de méthode rigoureuse de gestion de votre budget ne doit pas exclure les plaisirs que vous souhaitez conserver pour vous et votre famille. En parler à votre entourage proche vous permettra de le mettre en œuvre facilement. L’important est de savoir où mettre le curseur et d’éviter les excès (négatifs ou positifs).

Relativisez

En période de chômage, les parents sont inquiets de ne pouvoir conserver le même niveau de vie à leurs enfants. Le niveau de vie est souvent associé à la quantité de ce qui est consommé. Heureusement, la qualité de la vie n’est pas proportionnelle à la quantité de ce que nous consommons. Plus que l’argent, ce qui compte, c’est l’amour et l’attention que l’on porte à ses enfants.

Apprenez à vous aimer

Rester optimiste, c’est aussi apprendre à s’aimer. Et s’aimer c’est reconnaître ses qualités, ses valeurs, ses aspirations et tout ce qui vous permet de décrocher la lune. Si vous avez du mal à répondre à ces questions, demandez à votre entourage ce qu’ils apprécient en vous. Il est important, de rechercher dans votre vie les situations vécues qui illustrent qui vous êtes. Ces souvenirs seront alors des points d’ancrages de vos forces et convictions. En cas de doute ou de passage à vide, laissez-vous accompagner par ces visualisations.

Passionnez-vous !

Le chômage peut aussi être une libération. Si votre métier n’était pas forcément votre tasse de thé, changez en, c’est le moment ! Le chômage devient la porte ouverte vers tous les possibles : trouver un emploi mieux adapté, changer de secteur, suivre une formation pour acquérir une nouvelle compétence, créer sa propre entreprise …

À l’occasion d’un bilan professionnel ou d’un processus d’accompagnement à la recherche d’emploi ou de votre propre travail d’introspection, vous serez probablement surpris des talents cachés qui sommeillent en vous. Laissez-les s’exprimer…

Se relaxer

Sachez que l’anxiété est votre principal ennemi. Elle menace à la fois votre moral mais aussi, par voie de conséquence, votre santé. Notre monde actuel ne facilite pas les choses. Pourtant, si nous confrontions toutes les situations stressantes de nos ancêtres, nous nous apercevrions qu’elles étaient beaucoup plus nombreuses.

Notre monde est stressant mais beaucoup moins dangereux qu’avant.

Il faut que vous réappreniez à conserver votre calme et ne pas céder à la panique. Le stress empêche de réfléchir correctement et fait baisser considérablement vos performances. Plus vous aurez une attitude posée plus vous serez à même de bien réagir. De plus, vous pouvez essayer de vous initier à des petites séances personnelles de relaxation, en combinant votre respiration, à la détente de vos muscles et à la méditation. Un exercice très simple consiste à se concentrer sur sa respiration et faire gonfler son ventre quand on inspire, vous verrez au bout de 5 minutes vous serez déjà plus détendu !

Bien réfléchir

L’organisation de votre vie commence en prenant du recul sur votre vie afin de réfléchir à ce que vous voulez vraiment et comment vous pouvez l’atteindre.

Faire le point

Au cours de votre vie, vous avez accompli des milliers de choses, positives ou négatives. Faites une liste des événements marquants. Cette réflexion vous permettra de mettre en lumière vos points forts et vos points faibles. Ecrivez tout sur papier et ne vous restreignez pas. Même si le fait d’avoir eu votre première étoile au ski à l’âge de 12 ans ne vous semble pas pertinent de prime abord, c’est une victoire que vous ne devez pas omettre et que beaucoup n’ont pas réussi à avoir. 

Que voulez-vous vraiment ?

Pour que les choses soient parfaitement claires dans votre esprit, il est important de les poser par écrit. Lister sur une feuille de papier tout ce que vous voulez changer ou améliorer dans votre vie.

Une fois que vous aurez énuméré tout ce que vous voulez faire évoluer, classez les par ordre de faisabilité et de priorité : les plus simples en premier jusqu’à celles qui vous demanderont plus d’effort. Puis, planifiez-les dans votre calendrier avec des échéances plus ou moins courtes mais toujours réalistes. Faites un suivi régulier de toutes ces actions et adaptez votre planning en fonction des imprévus ou des changements.

Réflexion = connexion

Depuis votre enfance, on vous a répété de « réfléchir » avant d’agir sans pour autant vous expliquer comment !

La première des choses à faire pour bien réfléchir est de relier votre problème à une situation que vous avez déjà résolue par le passé. Cette mise en relation avec vos souvenirs vous permettra de faire travailler votre mémoire et de passer en revue les solutions que vous possédez déjà.

La réflexion passe également par l’évocation mentale mais également auditive et visuelle. Vous devez essayer de ré-entendre et de re-voir dans votre esprit ce problème et les solutions qui y étaient liées.

Les étapes pour bien réfléchir

  • Clarifier les termes du problème de façon mentale, auditive (en l’énonçant à haute voix) et visuelle (en l’écrivant sur papier).
  • Se remémorer les souvenirs et expériences passés sur un thème équivalent, proche ou qui peut être adapté à la situation.
  • Imaginer : laisser libre cours à votre imagination pour tester mentalement des solutions totalement improbables ou surprenantes.
  • Changez d’angle : mettez-vous à la place de celui qui pose le problème et qui tente de l’expliquer à la personne qui écoute. Le simple fait de changer de point de vue peut vous faire entrevoir une solution.
  • Cherchez des exemples pour définir le problème. Plus vous en trouverez, plus les solutions s’offriront à vous.
  • Laissez-vous le temps : inutile de vouloir trouver dans la seconde. Si la nuit porte conseil, c’est effectivement pour vous permettre de ne pas bloquer votre esprit et de le laisser fonctionner sans entraves, suffisamment et calmement.

Tous les conseils que nous avons vus lors de ces trois derniers articles sont à faire chaque jour jusqu’à votre reprise d’emploi. Je parie que vous serez tellement mieux que vous déciderez de continuer juste pour le plaisir de vous sentir bien !

🤔 Cet article vous a intéressé ? Le guide complet à télécharger ICI

Suivez QAPA sur FacebookLinkedIn et Instagram ou rendez vous directement sur qapa.news pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles ! 🚀 Et pour accéder à toutes nos offres direction qapa.fr ou l’application mobile disponible sur Apple et Google Play.

Lien vers les chapitres précédents :

Chapitre 1 : https://www.qapa.fr/news/?p=107823

Chapitre 2 : https://www.qapa.fr/news/?p=107837

Chapitre 3 : https://www.qapa.fr/news/?p=107851

Chapitre 4 : https://www.qapa.fr/news/?p=107859

Chapitre 5 : https://www.qapa.fr/news/?p=107865

Previous post

Recherche d'emploi: soigner son image

Next post

Conseils pour un CV percutant