Bonne nouvelle ! En mai 2017, la confiance des ménages dans la situation économique française s’améliore à nouveau après quatre mois de stabilité.

L »indicateur qui la synthétise gagne 2 points et atteint 102, au-dessus de sa moyenne de longue période et à son plus haut niveau depuis août 2007.

 

Situation personnelle

Situation financière future : nette amélioration

En mai, l’opinion des ménages sur leur situation financière future s’améliore nettement. Le solde correspondant gagne 4 points et retrouve sa moyenne de longue période (source INSEE), un seuil auquel il était inférieur depuis septembre 2007. L’opinion des ménages sur leur situation financière passée est quasi stable : le solde correspondant gagne 1 point. Il se situe légèrement au-dessus de sa moyenne de long terme et à son plus haut niveau depuis septembre 2007.

En revanche, les ménages sont nettement moins nombreux à estimer qu’il est opportun de faire des achats importants : le solde correspondant perd 7 points et se situe au plus bas depuis avril 2016. Il reste cependant au-dessus de sa moyenne de longue période.

Capacité d’épargne : quasi-stabilité

En mai, l’opinion des ménages sur leur capacité d’épargne actuelle est quasi stable (+1 point). L’opinion des ménages sur leur capacité d’épargne future est inchangée. Ces deux soldes se situent au-dessus de leur moyenne de long terme.

La part de ménages estimant qu’il est opportun d’épargner est presque inchangée par rapport au mois dernier : le solde correspondant gagne 1 point mais demeure nettement inférieur à sa moyenne de longue période.

Contexte économique en France

Niveau de vie en France : regain d’optimisme

En mai, les soldes d’opinion des ménages sur le niveau de vie passé et futur en France augmentent vivement : ils gagnent 5 points chacun. Le solde sur le niveau de vie passé en France est à son plus haut niveau depuis juillet 2007, mais demeure légèrement inférieur à sa moyenne de longue période. Le solde sur le niveau de vie futur en France atteint son plus haut niveau depuis août 2007, au-dessus de sa moyenne de long terme. Un pic d’optimisme relatif a également été constaté pour cette variable lors des élections présidentielles précédentes.

Chômage : les craintes restent au plus bas depuis juin 2008

Les craintes des ménages concernant le chômage sont stables en mai. Le solde correspondant reste ainsi bien au-dessous de sa moyenne de longue période, à son plus bas niveau depuis juin 2008.

Inflation perçue et anticipée en baisse

En mai, les ménages sont moins nombreux à estimer que les prix ont augmenté au cours des douze derniers mois : le solde correspondant baisse de 5 points, à son plus bas niveau depuis avril 2016, et très inférieur à sa moyenne de longue période.

Les ménages sont également moins nombreux à anticiper que les prix augmenteront au cours des douze prochains mois : le solde correspondant perd 6 points et retrouve son niveau moyen de long terme.

Previous post

"10 métiers pour être sûr d'être au chômage" : la dernière étude Qapa dans Le Figaro

Next post

Lundi de Pentecôte, journée de solidarité : ça marche comment ?