Près de 2,2 millions de personnes travaillent dans le commerce de détail en France. Ce secteur rassemble ainsi 8 % de l’emploi total en France et 59 % de l’emploi dans le commerce.

Moins dynamique qu’avant la crise, l’emploi du commerce de détail est cependant resté favorablement orienté (+ 2,1 % de fin 2009 à fin 2013) tandis qu’il a diminué dans le commerce de gros et le commerce et la réparation d’automobiles.

Cette hausse a été portée par trois activités : le commerce alimentaire, l’équipement de la personne ainsi que le commerce de produits pharmaceutiques, d’articles médicaux et d’optique. Fin 2013, ces trois activités représentent près des trois quarts de l’emploi salarié du commerce de détail. Les principaux postes sont : vendeurs-vendeuses, responsables de magasin, chef de rayon, caissiers-caissières.

Dans le commerce alimentaire, le nombre de salariés a augmenté principalement dans les boulangeries-pâtisseries et dans les supermarchés.

Sa croissance a été également très rapide (+ 22 %) dans le sous-secteur incluant les magasins bio et les épiceries fines (autres commerces alimentaires spécialisés).

Hors alimentaire, l’emploi salarié a progressé aussi dans l’équipement de la personne, notamment dans la maroquinerie et la parfumerie. Il s’est fortement développé dans les magasins d’articles médicaux et d’optique (respectivement + 23 % et + 9 %) mais est resté stable dans la pharmacie.

Dans le reste du commerce de détail, l’emploi salarié s’est contracté. Les deux tiers de la baisse sont imputables à l’équipement du foyer, notamment aux commerces de meubles et d’appareils électroménagers. L’emploi salarié s’est réduit également dans les grands magasins, dans le commerce de biens culturels et d’information-communication, en particulier dans le domaine de l’image et du son, et la vente de journaux. Enfin, faisant figure d’exception dans le commerce alimentaire, la charcuterie a perdu régulièrement des emplois.

Répartition des effectifs salariés selon l’activité dans le commerce de détail

 

 

En 2017, les commerces de détail continuent de recruter. Les postes les plus proposés sont

vendeurs-vendeuses

chefs de rayon

directeurs-directrices de magasins dans une moindre proportion.

Le niveau d’étude le plus recherché est bac+2. Les jeunes diplômés sont activement recherchés. En moyenne il faut un mois pour décrocher un poste dans un commerce de détail. Toutes les tailles de commerce de détail recrutent : du petit commerce jusqu’à l’hypermarché.

Previous post

Recruteurs : Comment former la meilleure équipe possible ?

Next post

Les dates du brevet 2017