Si vous n’avez pas encore reçu de réponse au bout de 10 jours après l’envoi de votre candidature ou que votre CV a été rejeté, prenez votre courage à deux mains en même temps que le téléphone.

La relance d’un recruteur fait à présent partie des automatismes à prendre en compte dans votre recherche d’emploi. Cependant, relance ne doit pas être synonyme de harcèlement. L’objectif est juste d’obtenir une réponse concrète et de pouvoir avancer dans votre recherche d’emploi.

Les 4 étapes pour relancer un recruteur

De vive voix

Plutôt que d’envoyer de nouveau un courrier ou un email, privilégiez le contact direct par téléphone. Beaucoup d’émotions et de forces passent par la voix. Vous pourrez ainsi montrer à votre interlocuteur votre motivation et votre prise d’initiative.
Restez correct et courtois quelque soient les réponses de l’employeur. Si celui-ci n’a pas le temps de vous répondre, demandez-lui un créneau ultérieur pour le rappeler sans le déranger.

Restez professionnel et maitrisez vos émotions.
Dans votre discours, rappelez les éléments clés de votre CV et les raisons pour lesquelles vous postulez. Orchestrez cette conversation téléphonique avec autant de soin que si vous étiez physiquement avec le recruteur.

Préparez par écrit les points forts et les réponses à d’éventuelles remarques pour ne pas vous retrouver à court d’arguments.
N’attendez pas une réponse positive à la fin de cette conversation mais engagez vous même la suite des événements :

  • Proposez un entretien en face à face
  • Laissez à votre interlocuteur un temps de réflexion et proposez lui de le rappeler sous quelques jours selon ses disponibilités,
  • Mettez-vous dès à présent à son service en lui proposant de lui envoyer des éléments complémentaires qui pourraient faire pencher la balance en votre faveur.

Si vous n’avez pas directement le recruteur mais son assistante ou un collaborateur profitez-en pour lui poser des questions sur le poste ou sur les procédures de recrutement de la société. N’oubliez pas que vous aurez peut-être la chance de travailler avec cette personne également et adoptez donc l’attitude la plus courtoise et professionnelle possible.

Par email

Une fois l’entretien téléphonique passé, renvoyez à votre interlocuteur un résumé de votre conversation. Indiquez lui clairement ce que vous lui proposez et ce que vous attendez de sa part :

  • Une réponse négative ou positive
  • Un rendez-vous réel
  • Un second entretien téléphonique pour compléter certains points

Pourquoi un refus ?

Si la réponse est toujours non, faites preuve d’écoute et demandez les raisons de ce refus. Cela vous permettra d’améliorer votre discours, de détecter les éventuels lacunes dans votre parcours, les problèmes que vous n’avez pas envisagez, etc.
Demandez également à la personne des conseils pour faciliter votre recrutement :

  • Que dois-je améliorer dans mon profil ?
  • Y’a-t-il des formations ou des diplômes que je devrais obtenir ?
  • Est-ce à cause d’un manque d’expérience ? D’un salaire trop élevé ?

Remerciez !

Que vous ayez obtenu le poste ou non, un email de remerciement auprès de votre interlocuteur peut faire toute la différence. Aussi bien pour votre collaboration future mais aussi pour faire changer d’avis votre interlocuteur et finalement vous embaucher. Confirmez votre volonté d’intégrer la société tout en remerciant de l’accueil que vous avez eu. Inutile d’en rajouter et d’en faire trop. Un excès de politesse peut également changer la donne.

Retrouvez notre article : Faut-il nécessairement avoir un CV original ? 

Previous post

Faut-il nécessairement avoir un CV original ?

Next post

Comment réagir à une proposition d'embauche ?