Le burn-out ou l’épuisement professionnel : le nouveau mal du XXIème siècle. Beaucoup de travailleurs sont aujourd’hui passé par cette phase de burn-out, quand tout s’écroule autour de vous, que vous ne supporter plus la pression et que vous êtes tout simplement down. Comment faire pour s’en relever et repartir de plus belle ? Voici quelques conseils.

1. Accordez une place importante à la nutrition

Trop souvent, lorsque vous aviez des journées de 36h, vous négligiez l’heure des repas, voire vous les sautiez tout simplement. Il faut impérativement que vous retrouviez un équilibre alimentaire. Votre corps est un réservoir, si vous avez trop longtemps puisé dans ses ressources naturelles, il n’aura plus rien à vous offrir et il vous lâchera. C’est pourquoi vous devez impérativement le nourrir correctement et prendre soin de lui. Terminées les pauses déjeuner qui dure 5 minutes pour avaler un sandwich en vitesse, terminées les journées sans manger et terminer les crises de boulimie à 23h parce qu’on vient tout juste de rentrer du travail, épuisé. Privilégiez une alimentation équilibrée, des aliments sains, un peu d’exercice et surtout prenez une vraie PAUSE lorsqu’il s’agit d’aller déjeuner. Vous êtes tout seul ce midi ? Prenez-vous un bon livre, de la musique ou un magazine mais ne zapper pas (plus) cet instant de relaxation et de détente au milieu de votre journée.

2. Prenez vos responsabilités

Certes, vous n’êtes pas tombé tout seul dans un burn-out, on vous y a certainement aidé, mais ce n’est pas une raison pour blâmer la terre entière et vous pour dédouaner totalement : vous avez aussi votre part de responsabilités. Avant de reprendre votre travail et de reprendre votre rythme, vous devez absolument faire un bilan du « pourquoi » vous avez sombré dans l’épuisement professionnel, afin de ne jamais refaire les mêmes erreurs.

3. Etablissez de nouvelles frontières entre votre vie personnelle et votre vie professionnelle

Si votre burn-out est arrivé, c’est avant tout parce que vous n’avez pas réussi à établir de VRAIES barrières entre votre vie privée et votre vie professionnelle. Une réunion de 30 minutes qui s’éternise le soir, un appel à 7h du matin que vous ne pouvez pas louper, une charge de travail en plus car votre collègue ne peut vraiment pas faire autrement… apprenez à dire STOP et à faire en sorte que plus rien n’empiète sur votre vie privée. Vous avez demandé à partir à 18h ce vendredi car vous partiez en week end : vous partirez à 18h et pas une minute plus tard. La mise en place de barrières va vous permettre de faire la différence entre votre vie au travail et votre vie à la maison.

4. Demandez du soutien

Ne restez pas seul, ce n’est pas parce que vous avez fait un burn-out que vous êtes persona non grata, bien au contraire, vous devez absolument vous entourer et vous entourer des bonnes personnes. Vos proches, votre famille, vous amis, vos anciens collègues de travail avec qui vous vous entendiez bien… il est normal de chercher du soutien, ce n’est absolument pas un signe de faiblesse, bien au contraire. Au moment de votre retour, parlez de vos responsabilités avec votre patron, de ce que vous allez avoir comme mission, de votre retour en entreprise… il n’y a pas de sujet tabou !

 196H

 

Previous post

Comment manager quand on est timide ?

Next post

Qapa sera dès la rentrée sur Sud-Radio tous les matins à 8h45