Des études excessivement chères

Les études au sein d’une école privée sont souvent hors de prix. En effet, un étudiant devra payer en moyenne 10 000 euros par an sur trois ou cinq ans, sans prendre en compte tous les frais supplémentaires qu’il devra assumer, au quotidien.

La solution la plus rependue consiste à s’endetter par l’intermédiaire d’un crédit que les étudiants devront rembourser sur plusieurs années après l’obtention de leur diplôme. Les écoles l’ont bien compris et négocient ainsi des partenariats avec les banques. Il n’est pas dit qu’elles offrent les taux les plus intéressants, mais cela peut servir de base de négociation.

Les écoles proposent aussi leur aide aux étudiants démunis. «Nous n’avons jamais refusé d’étudiants pour des problèmes financiers, assure Jean-François Fiorina, directeur adjoint de Grenoble École de management. Le mieux est de venir nous voir en amont, pour y travailler sereinement.» Certaines écoles fournissent en effet des plans d’échelonnement, avec notamment « Grenoble École de management » qui a mis en place un fonds d’exonération de 500 000 euros. L’exonération est accordée sur dossier, selon la situation. Elle peut aller de 10 % à 50 % des frais de scolarité.

L’alternance, la meilleure solution

Les écoles privées en alternance se développent avec notamment Pole Paris Alternance dont toutes les formations sont dispensées en alternance ou encore Montpellier BS qui propose des bourses d’excellence qui permettent aux étudiants de financer partiellement ou intégralement la scolarité sur critères sociaux et académiques. Son fonds social attribue des prêts d’honneur (prêts à taux zéro).

D’autre part, l’école de commerce encourage également l’alternance (l’employeur de l’étudiant paye les frais de scolarité et ce dernier touche un salaire dans le cas d’un contrat de professionnalisation). Près de 80 % de ses étudiants de dernière année y ont recours ce qui augmente considérablement leurs chances d’obtenir un C.D.I à l’issue de leur formation.

Previous post

Le Groupe IGS Formation Continue lance le Bachelor RH Chargé d’Administration des Ressources Humaines

Next post

Emploi : ce qui change au 1er janvier