Le gouvernement souhaite accélérer la relance économique en incitant les entreprises à mettre fin au chômage partiel et en stimulant la demande pour l’automobile. Plusieurs mesures sociales ou de relance changeront dès demain ainsi que les prix de l’énergie. Voici l’essentiel à connaître.

diplome

L’État réduit la contribution au chômage partiel

Dès demain, les entreprises couvriront 15% de l’indemnisation versée pour maintenir leurs salariés au chômage partiel. L’État continuera de prendre en charge la part restante.

Cette décision ne changera rien pour le salarié qui continuera de percevoir 70% de son salaire brut, soit 84% de son salaire net.

Dans certains secteurs dont l’activité ne peut reprendre pour le moment, l’État continuera en revanche de prendre en charge 100% du chômage partiel. Ce sera notamment le cas pour les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration, pour la culture….

Une attestation obligatoire pour poursuivre le chômage partiel pour la garde d’enfant

Les parents qui souhaitent continuer à bénéficier de cette mesure devront désormais démontrer par une attestation que l’établissement de leur enfant est resté fermé ou qu’il ne peut y être accueilli.

Les salariés considérés vulnérables pourront également continuer à bénéficier du chômage partiel s’ils sont dans l’incapacité d’exercer leur activité professionnelle.

Sont notamment concernés des personnes ayant des antécédents cardiovasculaires, un diabète non équilibré, une pathologie respiratoire pouvant être aggravée par le virus, les personnes atteintes d’un cancer évolutif ou présentant de l’obésité.

La prime à la conversion automobile revalorisée

Dans un plan de soutien à l’automobile présenté mardi dernier, Emmanuel Macron a annoncé une augmentation de la prime à la conversion qui sera ainsi portée à 3000 euros pour l’achat d’un véhicule thermique, et à 5000 euros pour un véhicule électrique.

Le plafond de revenu fiscal pour accéder à cette prime sera de 18.000 euros, ce qui signifie que trois Français sur quatre pourront y prétendre.

Les primes à l’achat d’un véhicule propre sont aussi revalorisées à compter du 1er juin. Ainsi, le bonus pour l’achat d’un véhicule électrique passera de 6000 à 7000 euros pour les particuliers, et de 3000 à 5000 euros pour les entreprises. Les véhicules hybrides rechargeables, auparavant exclus du dispositif, vont en outre bénéficier d’un bonus de 2000 euros.

Prolongement de la trêve hivernale

La trêve hivernale est prolongée jusqu’au 10 juillet en raison de la crise du coronavirus. Un bailleur ne peut donc pas expulser son locataire jusqu’à cette date. De même, les fournisseurs d’eau et d’électricité ne peuvent pas couper l’alimentation, même en cas de factures impayées.

🤔 Cet article vous a intéressé ? Suivez QAPA sur FacebookLinkedIn et Instagram ou rendez vous directement sur qapa.news pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles ! 🚀 Et pour accéder à toutes nos offres direction qapa.fr ou l’application mobile disponible sur Apple et Google Play.

Previous post

«phase 2» du déconfinement

Next post

Covid-19 : et maintenant, qu’attendent les Français de leur entreprise ?