En novembre, le nombre de demandeurs d’emploi a diminué de 30.400 personnes. Il est donc en baisse pour le troisième mois consécutif, du jamais-vu depuis février 2008. De plus, ce recul sur trois mois (- 109 800 inscrits en A en métropole) est, lui, inédit depuis 2001.

Baisse du nombre de chômeurs chez les jeunes

Autre bonne nouvelle, le chômage des jeunes, priorité du quinquennat, chute (- 8,8 % sur trois mois). Fin novembre, la France comptait 3,7 millions de chômeurs en catégorie A: c’est 125.400 de moins qu’un an plus tôt. «Le recul du chômage s’inscrit dans la durée», en conclut Matignon.

D’autre part, la croissance est devenue plus riche en emplois en France: alors qu’il fallait, avant la crise, qu’elle atteigne 1,5 % pour que le taux de chômage recule, une hausse du PIB de 1,2 % suffira cette année. L’Insee prévoit du coup un nouveau repli du taux de chômage d’ici à juin 2017, à 9,8 %.

Cependant, il ne faut pas se réjouir pour autant. D’abord parce que le nombre de personnes ayant des petits boulots, mais cherchant un autre poste et étant donc demandeurs d’emploi en catégorie B et C, a augmenté à la fois en novembre et sur trois mois. On peut donc en déduire que le retour au travail se fait aussi via des emplois précaires. Ce mouvement n’a pas empêché le nombre total de demandeurs d’emploi, en catégorie ABC, de reculer sur trois mois.

Le nombre de chômeurs de longue durée stagne encore

Par ailleurs, les plus de 50 ans sont toujours plus nombreux à être sans emploi (+ 1,8 % sur trois mois en ABC). Et le chômage de longue durée n’a fait que stagner entre septembre et novembre. Il est donc encore trop tôt pour déterminer si le plan de 500 000 formations supplémentaires, qui doit former des personnes éloignées de l’emploi, aura un effet bénéfique à long terme. Enfin, le bilan global du quinquennat reste désastreux, avec 574 300 chômeurs en plus en catégorie A depuis mai 2012.

Vous êtes actuellement au chômage ou bien à la recherche de nouvelles opportunités ? Rendez-vous dès maintenant sur www.qapa.fr, nous rassemblons toutes les offres du marché ! Plus de 450 000 offres d’emploi vous attendent.

Previous post

Tentez les doubles cursus pour booster votre carrière

Next post

Travailler le 31 décembre : le sondage Qapa en Une du Figaro