L’Insee, (institut français des statistiques), a publié ce matin des nouveaux chiffres. Résultats : un taux de chômage en légère baisse pour l’année 2015 puisqu’il redescend à 10% de la population active pour le quatrième trimestre.

Un problème persiste : dans le profil du chômeur, ce sont bien les jeunes et les moins diplômés qui sont les plus fortement touchés. Selon les Tableaux de l’Economie Française, publiés mardi dernier, le taux de chômage apparaît plus élevé chez les hommes que chez les femmes. Ainsi, il est de 10,2% pour les hommes contre 9,6% pour les femmes en 2014.

En ce qui concerne les catégories sociales, les plus touchées par le chômage sont celles des ouvriers et des employés. Le taux de chômage des ouvriers est alors trois fois plus élevé que celui des cadres. D’autre part, les personnes les moins qualifiées sont également en première ligne : les personnes qui ont un brevet des collèges, CEP ou sans diplôme sont plus au chômage (16,5%) que les autres, notamment celles qui détiennent un diplôme supérieur (6,5% en 2014) ou un Bac+2 (6% en 2014).

Enfin concernant les situations des demandeurs d’emploi, d’après l’Insee, 43,5% des chômeurs sont arrivés dans cette situation à la suite de la fin d’un CDD (en 2014). 18,6% ont été licenciés et 6,2% ont démissionné.

Previous post

1 Français sur 4 a plus de 60 ans

Next post

Le patron de LinkedIn donne 14 millions de dollars à ses salariés