En juin, Pôle emploi recense plus de 3,55 millions de demandeurs d’emploi dans la métropole. Cependant -et cela fait polémique- l’organisme a obtenu ces chiffres à partir de données plus affinées que d’habitude. Désormais, Pôle emploi accède à des données administratives bien plus complètes.

« Ce n’est pas un changement de modalité de calcul. On continue à mesurer le nombre de demandeurs d’emploi sur les listes de Pôle emploi de la même manière », selon les dires de Pôle emploi.

Ces données vont permettre de repérer les personnes en formation, celles qui sont en service civique ou encore celles qui sont en contrat aidé. De ce fait, pour le mois de juin, le ministère du travail a fait sortir environ 25 000 personnes des catégories A, B et C, ces personnes étant classées dans les mauvaises catégories.

Le chômage des jeunes serait en baisse si on en croit les chiffres sortis par Pôle emploi. En effet, on note une « baisse » de ce chômage en juin avec -1,1%. En juin, l’organisme recense 545 300 demandeurs d’emploi de moins de 25 ans pour 852 900 demandeurs d’emploi de 50 ans et plus.

Toutefois, même si les données sont récoltées de façon différente, on n’en constate pas moins qu’en sept ans et demi, depuis 2008, ce sont 1,5 million de chômeurs de plus qui ont franchi le seuil d’une agence Pôle emploi en métropole et environ 630 000 depuis l’élection de François Hollande.

D’autres articles peuvent vous intéresser :

Fiche de paie : vers un bulletin de salaire simplifié

Taux de chômage en juin 2015

Salaires : les femmes chefs d’entreprise gagnent 31% de moins que les hommes

pole_emploi_reorganisation

 

 

Previous post

Salaires : les femmes chefs d'entreprise gagnent 31% de moins que les hommes

Next post

Comment sauver un entretien qui ne se passe pas bien ?