C’est parti, le coup d’envoi est donnée pour la mise en place du chèque énergie ! Dans le cadre de la loi sur la transition énergétique, Ségolène Royal avait fait voter ce dispositif qui remplacera le système des tarifs sociaux de l’énergie qui était utilisé depuis 2005. Quatre départements ont déjà tenté l’expérience : l’Ardèche, l’Aveyron, les Côtes-d’Armor et le Pas-de-Calais. La généralisation sur le territoire français sera prévue pour le 1er janvier 2018.

Le chèque énergie pour répondre à la précarité énergétique

Selon la ministre de l’écologie : « le chèque énergie a pour but de répondre à la précarité énergétique et de baisser les factures énergétiques ». Le montant du chèque énergie sera compris entre 48 et 227 euros et la somme devra être définie en fonction du revenu fiscal de référence annuel du ménage et de la composition du foyer. Il devra aider les familles à couvrir les factures d’énergies ou à faire des travaux d’isolation pour amoindrir les factures énergétiques.

Pour qui ?

Ce chèque bénéficiera aux ménages qui ont un revenu de référence annuel par unité de consommation qui est inférieur à 7700 euros. Pour la ministre : « le chèque concernera potentiellement les petits retraités qui vivent avec de très basses retraites par exemple vivant dans des ‘passoires énergétiques' ». Il est convenu que le fisc annoncera chaque année la liste des foyers bénéficiaires.

Previous post

Loi travail : vers l'utilisation du 49-3 ?

Next post

Cette citation de Steve Jobs explique la différence entre les millionnaires... et vous !