En anglais, neet veut dire « not in education, employment or training », en français : ni à l’école, ni en emploi, ni en formation.

En France, il y a aujourd’hui 2 millions de jeunes qui ont entre 15 et 29 ans et qui ne sont ni à l’école, ni en emploi, ni en formation, on dit aussi en-dehors du système. Et tous les ans, 140.000 jeunes quittent l’école sans aucun diplôme ni formation adéquate pour décrocher un emploi.

Si vous-même êtes dans ce cas ou si vous avez un proche dans ce cas, voici 3 points-clé à garder en tête :

 

  1. Prendre une vraie décision : reprendre des études ou chercher un emploi

Le demi-mesure ne paie plus. Les entreprises recrutent en priorité des profils avec les bonnes compétences pour l’emploi proposé. Vous pouvez acquérir ces compétences par expérience ou par formation.

Gardez en tête que les entreprises recrutent en ce moment principalement des jeunes diplômés niveau bac+2 tous secteurs confondus. En-dessous de niveau bac+2, les entreprises recrutent plutôt des profils avec une formation technique (CAP / BEP électricité, maintenance par exemple). Au-dessus de bac+2, il est important de viser les entreprises et les secteurs qui recrutent car avec la crise les cadres sont moins mobiles et restent plus longtemps dans leur poste.

Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas reprendre vos études, pas de souci, suivez les 3 conseils ci-dessous.

 

  1. Chercher du travail toute l’année

Un grand nombre de demandeurs d’emploi pensent que cela ne sert à rien de chercher du travail en été ou pendant les vacances scolaires. Et bien, c’est exactement le contraire et pour tout dire on peut trouver un emploi à n’importe quel moment de l’année et en particulier pendant les vacances scolaires car il y a moins de concurrence et les recruteurs sont plus disponibles. En-dehors des secteurs tourisme, hôtellerie-restauration, agriculture et industrie agroalimentaire qui sont en plein boom pendant l’été et qui ont déjà recruté plutôt entre mars et juin, tous les autres secteurs économiques continuent de recruter en août pour avoir les postes pourvus à la rentrée.

qapa.fr, 1er site d’emploi basé sur le « matching », a interrogé plus de 45.000 recruteurs français afin de connaitre leur position sur les candidatures des demandeurs d’emploi durant la période estivale. Des résultats qui montrent clairement que le recrutement ne baisse absolument pas, et qu’il est même conseillé d’être très actif pendant les vacances d’été. En effet, pour 61% des recruteurs, la période estivale est propice aux recrutements. Ils sont ainsi 61% à conseiller aux demandeurs d’emploi de proposer leur candidature pendant les vacances.

 

  1. Chercher du travail dans les secteurs qui recrutent

Attention à cibler les secteurs, les entreprises et les postes qui recrutent. N’envoyez pas de candidatures spontanées sauf si vous connaissez persnonellement une personne au sein de l’entreprise dans laquelle vous souhaitez postuler et qui vous donnent les bonnes informations.

La meilleure solution est de vous inscrire sur le site www.qapa.fr, l’inscription gratuite ne prend que quelques minutes et le site vous trouve automatiquement toutes les offres d’emploi qui vous correspondent, vous n’avez plus qu’à postuler en un clic aux offres d’emploi qui vous intéressent. Il y a plus de 200.000 offres d’emploi dans tous les secteurs dans toute la France sur www.qapa.fr.

 

  1. Postuler à tous les types de contrat

En France aujourd’hui, 92% des contrats d’embauche signés sont des contrats à durée déterminée (CDD) ou des contrats en intérim. Ce qui veut dire que si vous êtes jeune, sans diplôme et sans expérience, vous n’avez pratiquement aucune chance de décrocher un CDI (contrat à durée indéterminée).

Gardez en tête que les CDD et les contrats d’intérim vous permettent d’acquérir des compétences et sont payés 20% de plus à la fin de la mission avec les 10% de prime de précarité et les congés payés.

 

Previous post

L'offre d'emploi du jour : CDI Techniciens intervention H/F Rolls-Royce

Next post

La Banque de France prévoit 0,3% de croissance au 3ème trimestre