L’été sera chaud… même au bureau ! Qapa.fr, partenaire emploi de tous les français, dévoile les résultats du sondage le plus « hot » de l’année. Tenues vestimentaires, dispositifs de régulation, compensations, solutions alternatives,… comment les travailleurs français font-ils face à la canicule ?

*Méthodologie : sondage effectué par e-mailing auprès de 4,5 millions de candidats actifs sur la base Qapa.fr entre le 19 et 23 juin 2017. Profils des personnes interrogées : 49% de femmes et 51% d’hommes. Toutes les informations mises en avant sont déclaratives. Tranches d’âges : 2% de 18-24 ans, 20% de 25-34 ans, 44% de 35-44 ans, 32% de 45-54 ans et 2% de plus de 55 ans. Toutes les informations mises en avant sont déclaratives.

« Avec des températures qui frôlent parfois les 40 degrés, la question du rapport entre canicule et travail se pose pour beaucoup de Français. Nous voulions donc savoir comment, dans les faits, les Français réagissent à cette problématique ».

Stéphanie Delestre, fondatrice de Qapa.fr

Pas de pitié pour les hommes !

En cas de canicule, les femmes sont davantage autorisées à adapter leur tenue vestimentaire que les hommes. En effet, 63% des femmes déclarent avoir l’accord de leur hiérarchie pour venir au travail en tenue plus légère (short, tongs, etc.) alors que les hommes disent ne pas en avoir le droit à plus de 61%.

canicule

Tous en short !

Pourtant, une tenue plus décontractée au bureau ne gênerait pas les Français. C’est ce que déclarent 57% des femmes et plus de 79% des hommes interrogées sur cette question.

canicule

Mon royaume pour une clim !

Sur leur lieu de travail, peu de Français semblent disposer d’un système de thermorégulation. Ainsi, 75% des femmes et 81% des hommes avouent ne pas avoir de climatisation au bureau afin de lutter contre les plus fortes chaleurs.

canicule

La chaleur ? Et alors !

Même si les conditions de travail sont plus difficiles avec les fortes chaleurs, les employeurs ne semblent pas s’en émouvoir. Peu de Français disent avoir la possibilité de rentrer chez eux plus tôt. Seulement 32% des femmes et 17% des hommes ont ce privilège.

canicule-au-travail

Une glace Max ?

Pour aider les employés à surmonter les canicules, certaines entreprises mettent à leur disposition des systèmes complémentaires comme la distribution d’eau, de ventilateurs ou même de glaces pour les plus chanceux. Mais ce n’est pas le cas partout ! En effet, 63% des femmes et 69% des hommes disent ne pas avoir ce genre de compensations.

canicule-travail

Trop chaud pour travailler…

Une chose est pourtant évidente, la température a une influence sur la productivité au travail. Cependant, tous les Français n’en sont pas convaincus. En effet, 58% des femmes mais plus de 65% des hommes ont cet avis sur le rapport chaleur et labeur.

canicule-au-boulot

Le changement… ça dépend !

A la question :  » Changez vous vos habitudes professionnelles pendant la canicule ? », les Français sont divisés en deux. D’un côté, 59% des femmes disent que « oui » et de l’autre 52% des hommes avouent qu’ils ne modifient rien.

canicule-emploi

Je reste chez moi !

Rien dans le Code du travail n’autorise un employé à ne pas aller travailler à cause de fortes chaleurs sauf si celui-ci exerce un droit de retrait. Ce droit de retrait stipule que l’employé considère que la température ou un autre facteur est un risque pour sa vie. Peu de Français connaissent ce droit puisque 76% des femmes et 73% des hommes interrogés pensent qu’une forte chaleur n’est pas un motif suffisant pour rester chez soi. Il faut cependant informer et prouver à son employeur que le risque vital est bien réel.

canicule-milieu-travail

 

Previous post

4 conseils pour booster votre résistance face à une difficulté

Next post

7 habitudes de tous les jours qui ne sont absolument pas professionnelles