Et oui, en plus du burn out, il y a désormais le bore out, ce syndrome de l’ennui professionnel qui n’est pas encore reconnu comme une maladie professionnelle. C’est ce dont a été victime ce salarié, qui a poursuivi son ancien employeur qui ne lui donnait pas assez de responsabilités. L’affaire est montée jusqu’au tribunal des prud’hommes qui a du juger cette affaire un peu particulière.

Mise au placard et bore out

Licencié en 2014 après un arrêt maladie de sept mois, Frédéric Desnard, le plaignant, reproche à son ancienne société de l’avoir poussé à l’épuisement professionnel en le mettant petit à petit « au placard ». Cette « descente aux enfers insidieuse, un cauchemar » comme il l’exprime, aurait provoqué chez lui de graves problèmes de santé : « épilepsie, ulcère, troubles du sommeil, grave dépression ». Suite à la perte d’un gros contrat par l’entreprise, il accuse cette dernière de l’avoir ostracisé et ne plus lui avoir confié aucune tâche : « J’ai déprimé, j’avais honte d’être payé à ne rien faire. Je suis épileptique et j’ai eu un accident de voiture dû à cette épilepsie, puis une grave dépression. Le plus terrible, c’est la négation de cette souffrance ».

Mise à l’écart intentionnelle

Le plaignant accuse donc son employeur de l’avoir volontairement poussé à bout. Comme l’explique son avocat « Mon client a clairement a clairement été victime d’une mise à l’écart intentionnelle de la part de son ex-employeur qui a atteint son objectif : le licencier sans avoir à lui payer d’indemnités et notamment d’indemnité compensatrice de préavis ». De l’autre côté de la barre, l’avocat de la société rejette ces accusations relevant que le plaignant aurait déjà été condamné en 2015 pour « diffamation » et s’étonne également que cet employé « ne se soit jamais manifesté, ni par courriel, ni par courrier auprès de l’entreprise pour faire part de son mal-être ».

Previous post

Les Français souhaitent-ils "Joyeux Anniversaire" au bureau ?

Next post

Offre d'emploi : Chargé(e) de relation client à la Banque Palatine (CDI)