Total vient de publier ses résultats pour le 1er semestre 2016.

Le résultat net du groupe s’établit à 2,1 milliards d’euros en baisse de 30% par rapport au 1er semestre 2015. Cette baisse s’explique principalement par la baisse des cours du pétrole au 1er semestre 2016.

Le chiffre d’affaires total du groupe est de 37,2 milliards d’euros au 1er semestre 2016 en baisse de 17% par rapport au 1er semestre 2015.

 

Patrick Pouyanné, Président-directeur général du Groupe Total, a déclaré :
Tout en restant volatil, le prix du Brent est en rebond depuis le début de l’année et a atteint  une moyenne de 46 $/b au deuxième trimestre 2016. Total en a tiré parti avec un résultat net ajusté de 2,2 milliards de dollars au deuxième trimestre, en hausse de 33% par rapport au premier trimestre 2016.
Dans l’Amont, la production trimestrielle a augmenté de plus de 5% par rapport au deuxième trimestre 2015. La prise de participation de 30% dans la concession d’Al-Shaheen au Qatar pour 25 ans constitue un succès majeur, renforçant notre présence au Moyen-Orient sur un champ géant à long plateau et à faibles coûts techniques.
L’Aval confirme la solidité de son résultat et de sa génération de cash, au même niveau qu’au trimestre précédent. Dans le secteur Marketing & Services, l’acquisition d’actifs de distribution et logistique en Afrique de l’Est consolide notre position de leader en Afrique.
Les efforts de réduction des coûts opératoires continuent à porter leurs fruits, et l’objectif d’économies de 2,4 milliards de dollars pour cette année sera dépassé.
Sur le premier semestre les investissements organiques se sont élevés à 8,7 milliards de dollars, et devraient s’établir sur l’année à 18-19 milliards de dollars.
Dans le cadre de son ambition de devenir la major de l’énergie responsable, le Groupe a complété son portefeuille d’activités avec les acquisitions de Saft dans le domaine du stockage d’énergie et de Lampiris dans la distribution du gaz et de l’électricité.
Le Groupe confirme enfin la solidité de son bilan avec un ratio d’endettement stable à 30% à fin juin.
Previous post

Entretien d'embauche : que répondre à la question « Dites m’en plus sur vous ? »

Next post

Les aides pour recruter un apprenti