Si la rentrée 2014 fût marquée par une baisse généralisée des prix des loyers dans la majorité des grandes villes françaises pour les logements étudiants, 2015 confirme ccette tendance.

D’abord constatée en province, elle s’étend cette année à Paris, mettant fin à plus de 10 ans de hausse discontinue dans la capitale.

Seule la Région Parisienne fait encore exception, selon le baromètre Location-etudiant comparant chaque année au mois d’Août les prix des loyers constatés pour la rentrée étudiante dans les 35 principales villes étudiantes françaises avec ceux de l’année précédente.
Une bonne nouvelle pour les étudiants dont le loyer représente plus de 54% de leur budget annuel.

Baisse ou stabilisation dans les principales villes de province

Ce ralentissement des prix des loyers des studios concerne 13 villes de province sur 19 soit 68% des villes étudiées et 78% pour les 2 pièces avec 15 villes concernées.
Il est à noter qu’à l’exception de Poitiers qui connaît une hausse de 12,3% des loyers des studios, la fourchette moyenne des évolutions des autres villes reste très modérée, entre 1,50% et 3,84% pour Nantes et Toulouse notamment.

Poitiers et Marseille voient leurs loyers des 2 pièces augmenter respectivement de 6,14% et 5,14%.

La région parisienne en demi teinte

Si la Région Parisienne avait subit un fléchissement des loyers en 2014, cela ne se confirme pas en 2015 avec une augmentation des loyers des studios dans 12 des 15 villes étudiées soit 80% . Les 2 pièces semblent, en revanche, s’aligner sur la province avec 40% des loyers ayant augmenté contre 74% en 2014.

Baisse des loyers à Paris, une première depuis près de 10 ans

Pour la première fois depuis la création de ce baromètre, la moyenne des prix à Paris ne fléchit plus mais connaît une baisse des loyers à la fois pour les studios (-1,36%) mais également sur les 2 pièces (-1,96%).
Previous post

L'offre d'emploi du jour : CDI Auditeur H/F chez Deloitte à Rennes

Next post

Tourisme : année record en France