La ministre des Droits des femmes, Laurence Rossignol, a annoncé plus de 2000 mises en demeure adressées à des entreprises dans le but de les inciter à lancer un plan d’action pour l’égalité. Toutefois, selon un dernier bilan, 97 entreprises n’auraient par respecté la loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes du 4 Août 2014.

Mise en place de plans d’action pour lutter contre les inégalités

Cette loi instaure l’obligation, pour les entreprises de plus de 50 salariés, de réaliser un diagnostic qui met en lumière les écarts entre les deux sexes, pour permettre d’établir un plan d’action et de négocier un accord relatif à l’égalité professionnelle. Si les entreprises ne parviennent pas à un accord, elles doivent au moins faire preuve de bonne volonté en mettant en place des mesures pour effacer les différences hommes / femmes. Si elles ne le font pas, elles s’exposent à des pénalités financières .

Ecart de salaire de 20% dans le privé

D’après la ministre, plus de 10 000 accords et plans d’action auraient déjà été déposés par les entreprises. Les inégalités professionnelles entre les sexes restent importantes encore aujourd’hui. On constate des écarts de salaire de près de 20% dans le privé.

Previous post

Portrait robot du demandeur d'emploi

Next post

Les jeunes ne pensent qu'au fric ! L'étude Qapa dans VICE