Si l’article R4228-20 du Code du travail stipule que seuls la bière, le vin, le cidre et le poiré sont autorisés sur le lieu de travail, Qapa.fr, 1ère plateforme digitale de travail en France a voulu savoir si dans la réalité les faits étaient différents. Plus de 18.800 personnes ont été interrogées et dévoilent des pratiques bien éloignées des clichés.

*Méthodologie et profils : Qapa.fr a interrogé 18.856 personnes sur le réseau social Facebook durant la période du 27 juin au 7 juillet 2016. Profils des personnes interrogées : 52% de femmes et 48% d’hommes. Répartition professionnelle : 11% en recherche d’emploi, 24% d’agents de maîtrise, 32% de cadres, 24% employés, 7% ouvriers. Répartition des âges : Entre 18 et 24 ans : 15%, entre 25 et 34 ans : 19%, entre 35 et 44 ans : 20%, entre 45 et 54 ans : 33%, entre 55 et 64 ans : 11%, plus de 65 ans : 2%.

« Pots de départs, anniversaires, fêtes, contrats, naissances, mariages, etc. Il existe beaucoup d’occasions au travail que l’on peut célébrer avec quelques verres. Mais il semblerait que les Français sont beaucoup plus sages qu’il n’y parait et que la consommation d’alcool ou même de stupéfiants n’est pas du tout dans les usages. » Stéphanie Delestre, fondatrice de Qapa.fr

« Un p’tit verre ? « 

A la question  » Avez-vous déjà bu de l’alcool sur votre lieu de travail ? », 61% des Français répondent « non ». Ainsi, seulement 35% des femmes et 44% des hommes avouent avoir déjà pris des boissons alcoolisées durant leurs heures de boulot.

boulot-alcool

Travail en état d’ivresse…

Pour les personnes ayant déjà bu au travail, certaines vont un peu plus loin que les autres. Ainsi, 9% des femmes et 22% des hommes ont déjà été ivres au boulot ! 13% des femmes et 6% des hommes avouent également avoir déjà été grisés par l’alcool. Heureusement, 75% des Français n’ont jamais été dans un état d’ivresse sur leur lieu de travail.

alcool-travail

Pas plus et pas moins que les autres !

En revanche, les Français ne trouvent pas leurs collègues plus portés sur la boisson qu’eux-mêmes. Ainsi, 39% des Femmes et 45% des hommes déclarent avoir été témoins de comportement d’ébriété de la part de leurs collègues sur leur lieu de travail.

travail-alcool

Sanctions… ou pas ?

Un employeur ne doit pas laisser entrer ou séjourner une personne ivre sur le lieu de travail et peut prendre des mesures pour la sanctionner. En effet, l’état d’ébriété est un motif de licenciement. Mais, il semblerait que les femmes et les hommes voient les choses différemment. Ainsi, 91% des femmes déclarent n’avoir jamais été témoins de sanctions à l’égard d’un ou d’une collègue buvant de l’alcool au boulot alors que les hommes sont plus de 83% à dire l’inverse.

alcool-boulot

Ce midi on boit quoi ?

Contrairement aux idées reçues, les Français ne profitent pas du repas du midi pour boire un petit verre. En effet, 87% des femmes et 89% des hommes interrogés déclarent ne pas du tout consommer d’alcool durant la pause déjeuner.

alcool-travail

Un verre… sinon deux… ou trois !

Pour les personnes qui avouent boire un peu le midi, leur consommation reste modérée. Ainsi, 60% des femmes et 50% des hommes prennent 1 seul verre par repas. 21% des femmes et 26% des hommes en prennent deux et seulement 19% des femmes et 24% des hommes vont jusqu’à trois.

drogue-travail

Les Français veulent interdire l’alcool au travail… même pendant les repas !

Pour la grande majorité des Français (76%) le verdict est sans appel : « l’alcool doit être totalement interdit durant le travail même pendant les repas ». Seulement 4% des femmes et 5% des hommes interrogés pensent qu’au contraire la consommation d’alcool doit être légalisée pendant le travail et les repas. Enfin, 17% des femmes et 22% modèrent la consommation d’alcool seulement aux repas.

alcool-boulot

Et les drogues ?

Posséder, consommer ou vendre des stupéfiants est évidement interdit et réprimé par les articles 222-34 et suivants du Code pénal. Ainsi, la prise de drogues douces ou dures sur le lieu du travail est une faute grave pouvant aller jusqu’au licenciement. Cependant, certains Français prennent le risque et 8% des femmes ainsi que 27% des hommes avouent avoir déjà consommé de la drogue au boulot.

alcool-bureau

Previous post

De plus en plus de seniors sur le marché du travail

Next post

Dans le Haut-Rhin, vous toucherez le RSA contre du bénévolat !