KPMG a mené l’enquête et les résultats sont sans appel : près de 9 étudiants sur 10 sont aujourd’hui près à changer régulièrement d’entreprise et de pays, si leur travail a un impact positif et durable sur la société. Menée auprès de 335 étudiants de 27 pays, cette étude montre que les futurs jeunes diplômés sont prêts à être mobile.

Les futurs jeunes actifs prêts à être mobile à l’international

89% des futurs jeunes diplômés se disent prêts à déménager régulièrement pour l’emploi idéal. Pour les étudiants issus des principales écoles de commerce, 7% d’entres eux comptent travailler dans au moins 3 à 4 pays pendant leur vie professionnelle. La plupart des étudiants (77%) avouent être conscients qu’ils ne passeront pas toute leur carrière dans la même entreprise, d’autant plus pour les étudiants attirés par la finance (44%) et les services aux professionnels (23%).

Les défis professionnels : facteur le plus important dans le choix d’un employeur

Contrairement à une idée reçue, ce n’est pas la rémunération qui figure dans le top 3 des facteurs les plus déterminants dans le choix d’une entreprise. Les défis professionnels, les opportunités de carrière et l’environnement de travail sont les trois critères préférés par les étudiants. Les futurs jeunes actifs souhaitent massivement (89%) que leur travail ait un vrai impact positif et durable sur la société. Toutefois, 46% de ces étudiants savent que l’instabilité économique rendra plus difficile leur recherche d’emploi, 60% sont même inquiets qu’une nouvelle crise financière ne s’annonce.

Previous post

Salaires des grands clubs sportifs : le PSG en tête

Next post

#ChardonnayDay : les chiffres du secteur du vin en France