Certaines erreurs peuvent-être évidentes, comme les fautes de frappe
et les mots mal orthographiés, mais d’autres peuvent être plus sournoises et vous coûter l’emploi que vous voulez.

Voici la liste des 8 erreurs qui peuvent vous coûter un emploi.

1. Faire des fautes d’orthographe et des erreurs grammaticales

Il n’y a pas de place pour la négligence. Selon une enquête de 2013 faite par un site d’emploi aux Etats-Unis,
58% des employeurs rejettent automatiquement un candidat qui a envoyé un CV ou une lettre de motivation avec des fautes.

Les erreurs les plus courantes sont les fautes d’accord, les mots mal orthographiés
et la surexploitation de la ponctuation (à savoir, virgules, etc).

Conseil Qapa
Vous pouvez compter sur la vérification orthographique automatique de l’ordinateur que vous utilisez.
Mais Il est aussi utile de faire faire une relecture votre CV par un collègue ou un ami.

2. Mettre des informations inexactes

Cela peut sembler évident, mais mettre des données inexactes sur votre CV peut vous coûter cher.

Par exemple, si vous vous trompez sur votre numéro de téléphone, le recruteur ne pourra jamais réussir
à vous joindre. Ou si vous faites une faute de frappe dans votre adresse email.

Conseil Qapa

Faites bien attention aux intitulés de poste et au niveau d’expérience que vous indiquez sur votre CV
car le recruteur va prendre des références auprès de vos anciens managers ou collègues.

3. Envoyer à tous les recruteurs le même CV

Cela peut venir comme une surprise pour certains demandeurs d’emploi, mais votre CV est pas à usage multiple .
il y a souvent des cas où pour un même métier les offres d’emploi peuvent être différentes et il faut parfois adapter son CV en fonction de l’offre d’emploi.
36% des employeurs déclarent qu’un curriculum vitae trop générique peut les conduire à rejeter automatiquement un candidat.

Conseil Qapa

Au lieu d’envoyer un curriculum vitæ générique à plusieurs employeurs, l’option la plus efficace serait de travailler
sur une seule candidature à la fois et d’adapter votre CV pour correspondre le plus possible à la description de l’emploi et pour comprendre vraiment ce que chaque employeur recherche.

Par exemple, si la description de l’emploi explique que le rôle exige une analyse de marché et de la planification,
mettez en avant ces compétences dans votre curriculum-vitae en utilisant des exemples réels de l’analyse que vous avez effectuée et les résultats que vous avez obtenus.

4. Ne pas travailler la mise en forme du CV

La mise en forme de votre CV est la clé. En moyenne, un recruteur passe 6 secondes à regarder un CV,
vous devez attirer l’œil du recruteur sur les expériences et les mots importants de votre CV.

Conseil Qapa

Utiliser une typo classique avec une taille de caractère ni trop grosse ni trop petite qui facilite la lecture de l’employeur.

5. Rester Vague

Lorsque vous êtes trop verbeux et vague, les recruteurs ne savent pas ce que vous avez réellement accompli.
Les employeurs aiment voir autant d’informations que possible. Mettez en surbrillance vos réalisations et vos succès en rapport avec l’offre d’emploi.

Conseil Qapa

Dès que vous le pouvez, démontrez vos réalisations et vos succès en illustrant avec des faits réels et des chiffres.
Par exemple, si vous êtes vendeur/vendeuse, indiquez combien de ventes vous faites par jour, pour quel chiffre d’affaire.

6. Mettre trop de contenus sur une page

Il n’y a aucune règle à propos de la longueur de votre curriculum vitae. 66% des employeurs déclarent
quand même qu’un curriculum vitae doit être d’une page seulement si vous avez peu d’expérience. En revanche, si vous avez plus de 15 ans d’expérience,
77% des employeurs disent qu’ils attendent un curriculum vitae qui a au moins deux pages.

Conseil Qapa
Choisissez les réalisations qui sont le plus en ligne avec les principales responsabilités du poste proposé et en correspondance avec les valeurs de l’entreprise.

7. Ne pas mettre les dates précises

Omettre d’écrire les dates exactes de l’emploi soulève souvent des soupçons chez les employeurs
et ils pensent alors que le demandeur d’emploi essaie de dissimuler quelque chose. 27% des employeurs qui ne comprennent pas les dates exactes
de la carrière professionnelle estiment qu’il s’agit d’une des erreurs de CV les plus courantes qui peuvent les conduire à rejeter automatiquement un candidat.
Conseil Qapa

Si vous avez un trou dans votre curriculum vitae, je vous suggère de l’indiquer dans votre CV
(par exemple, si vous avez élevé votre enfant, écrivez-le comme ça) et d’aborder la question dans une lettre de motivation.

8. Ne pas mettre en avant vos compétences

Mettre la liste de vos compétences en avant et des exemples de la façon dont vous avez utilisé
ces compétences est un excellent moyen de se démarquer de la meute. 35% des employeurs qui ne comprennent pas exactement les compétences
que vous possédez indiquent que c’est l’une des erreurs de CV les plus courantes qui peuvent les conduire à rejeter automatiquement un candidat.

Conseil Qapa
Plutôt que d’une section « compétences », je vous recommande de les mettre en avant dans votre profil au fur et à mesure
de vos expériences professionnelles tout au long de votre exemples de CV.

 

Previous post

On dit oui au "bureau-sieste" !

Next post

Comment organiser son bureau pour être le plus productif possible