Une bonne mémoire est un atout (presque) indispensable si vous êtes un manager. Vous devez sans cesse avoir à l’esprit un grand nombre de paramètres et de données afin de pouvoir agir efficacement. Mais être un bon manager veut également dire savoir mettre en place des outils permettant de se rappeler de ce dont on a besoin au moment voulu.

Les grands leaders savent se remémorer et rappeler à leurs équipes les petites choses qui leurs permettent d’être efficace. Ils ne s’économisent jamais et gardent donc toujours tout cela en tête pour que leur équipe soit le plus efficace possible.

 

1. N’oubliez pas d’être attentionné

Des commentaires sarcastiques, durs ou injustes n’ont jamais amélioré la journée de quelqu’un. Et pire, être ignoré peut être encore plus blessant. Il est donc essentiel de prêter attention aux émotions des personnes qui vous entourent pour créer un environnement de travail plus sain. En faisant cela, vous pourrez construire un esprit d’équipe basé sur vos actes. Soyez consciencieux avec eux, même lorsqu’ils échouent, et ils vous le rendront.

 

2. Témoignez-leur du respect

Les personnes qui travaillent sous vos ordres ont besoin de savoir que vous apprécier travailler avec eux car leurs compétences et connaissances vous aident. Si vous les traitez comme des enfants, ils agiront comme tels. Les grands managers connaissent le ton, les mots et les gestes qui rassurent les employés et qui leur prouvent qu’ils sont utiles. Chaque employé, de la personne en charge de l’entretien au cadre dirigeant, a droit à un minimum de courtoisie : un simple bonjour et un compliment quand il a fait du bon travail sont des choses essentielles.

 

3. Soyez patient

Les grands managers savent conserver, pour leur bien et celui de l’équipe, leur impatience. La plupart des gens veulent que les choses soient faites le plus vite possible pour être féliciter le plus vite possible. Mais les solutions ne viennent pas immédiatement et il faut savoir juger quand une solution peut prendre du temps à être trouvée. Vous pouvez définir une date buttoir assez courte pour préserver l’efficacité du travail demandé mais essayez de rester en contact avec la personne à qui vous avez confié le projet afin de comprendre pourquoi il/elle met plus de temps que prévu.

 

4. Une touche d’humour n’a jamais tué personne

« Il vaut mieux en rire qu’en pleurer ». Quand tout va mal, le rire peut permettre à vous et votre équipe d’évacuer la pression pour ne pas baisser les bras. Il est appréciable de voir que son supérieur peut atténuer le pire avec une blague (tant qu’il ne le fait pas tout le temps). Une blague peut vous permettre de prendre du recul sur la situation, mais peut aussi installer une ambiance de travail plus conviviale.

 

5. Soyez honnête

De faux compliments ou des mensonges outrageux n’ont jamais servi personne. Il est parfois dur d’entendre la vérité – particulièrement quand vous êtes investi dans le projet pour lequel vous travaillez – mais être un grand manager c’est aussi savoir dire la vérité de manière claire et précise, de sorte que cette dernière aide votre équipe à progresser. Vous pouvez être honnête sans être méchant. Et rappelez-vous que les mensonges ne peuvent être éternels et qu’il vaut mieux dire la vérité le plus vite possible.

 

6. Encouragez votre équipe

Il n’y a rien de plus démotivant que de se sentir perdu ou à court d’options. Il est de votre devoir, en tant que leader, d’encourager vos troupes quand elles sont au plus bas et de les remettre dans le droit chemin. Vous pouvez leur rappeler ce qui fait leur force et les étapes que vous avez parcouru jusqu’ici. Et si cela ne suffit pas, aidez-les vous-même à régler les problèmes auxquels ils sont confrontés.

 

7. Soyez reconnaissant

Les gens qui travaillent sous vos ordres ont cruellement besoin de reconnaissance. Un simple « merci » quand quelqu’un vous tient la porte peut faire la différence. Et quand c’est vous qui leur tenez la porte, cela leur montre que vous les estimez et que vous avez besoin d’eux. Soyez donc attentif à ces petits détails qui, ajoutés, prouvent que vous tenez vos employés en estime et que vous reconnaissez leurs efforts.

 

8. Offrez-leur de l’espoir

Quand les temps sont durs, il est de la responsabilité du leader d’ouvrir la voie à ses employés. Pendant ces périodes, ils ont besoin de savoir que les choses vont s’améliorer et que la croissance et le succès sont au bout de ce chemin. Montrez-leur que vous croyez en eux, que vous espérez beaucoup d’eux et que leur travail n’est pas vain.

Previous post

Chômage : juillet catastrophique

Next post

L'offre d'emploi du jour : Concepteur-Vendeur pour Cuisinella à Sierentz