184H

Bien souvent, on voit apparaître deux catégories de personnes :

  • Les dirigeants : George Washington, Winston Churchill et Franklin Delano Roosevelt par exemple
  • Les innovateurs : Leonardo da Vinci, Thomas Edison et Albert Einstein par exemple

Toutefois, dans le monde d’aujourd’hui, nous ne pouvons pas nous permettre d’être soit « dirigeant », soit « innovant », il faut être les deux. Les leaders doivent encourager et reconnaître l’innovation qui amènera à la création de quelque chose de nouveau et d’utile. Alors, pourquoi ne seriez-vous pas un dirigeant INNOVANT ?! Voici 5 règles à suivre pour entrer dans un leadership à la pointe des transformations de notre siècle :

1. Ne programmez pas de plan sur 30 ans pour votre entreprise 

Certes, un leader doit être un dirigeant, quelqu’un qui a une vision de l’avenir et qui tient en main les rennes de son entreprise. Cette conception du leader fonctionne efficacement lorsque la solution à un problème est simple et connu. Cependant, c’est contre-productif lorsque le problème est trop compliqué. Au lieu de vouloir à tous prix déterminer la direction de votre groupe, essayer de préparer le terrain, d’étudier les différentes possibilités qui s’offrent à vous, et n’écartez aucune voie, tant que vous n’êtes pas certain(e) qu’elle n’est pas la bonne. Bref : ne soyez pas trop PREVOYANT.

2. Admettez-le : vous n’avez pas toutes les réponses !

Arrêtez de toujours vouloir passer pour le « sauveur » visionnaire qui a réponse à tout et qui rend l’impossible possible. Vous ne détenez pas toutes les informations, et surtout vous n’êtes pas l’unique membre de votre entreprise. Vous devez montrer à vos équipes qu’ils comptent dans la société et qu’ils font partie à part entière de l’organisation. En faisant passer ce message, vous leur donnerez envie de s’impliquer dans la vie de l’entreprise.

3. Racontez votre vie, vos expériences et vos échecs ! 

N’ayez pas peur de partager votre passé et vos expériences avec vos collaborateurs. Certes, vous dirigez une entreprise, mais vous n’en n’êtes pas mois humain. Vous avez des choses à raconter et vos employés peuvent apprendre de vos expériences passées, de vos échecs et de vos réussites. Vous avez le droit de ne pas être parfait et de faire des erreurs, bien au contraire, c’est même recommandé pour avancer ! Montrez que vous êtes « humain » et concilient, cela vous permettra de créer une structure dans laquelle les gens se sentiront à l’aise.

4. Encouragez la collaboration 

Même si votre entreprise est divisée en différents pôles ou en différentes parties (les commerciaux, les chefs de projet, les chefs de publicité, les développeurs, l’équipe technique…), vous devez permettre à tous vos employés de collaborer et de s’aider mutuellement. Une société, c’est un tout qui rassemble différentes sections qui doivent nécessairement échanger entres elles. Par exemple, organisez des réunions où toutes les équipes sont représentées. La plupart des grandes idées partent de petites idées qui peuvent émerger de n’importe quelle personne dans l’entreprise. En collaborant, vous permettez à tout le monde de s’exprimer et de proposer des solutions innovantes.

5. Laissez éclater les conflits 

Dans une entreprise, des personnalités différentes sont amenées à collaborer et à travailler ensemble. Quelque fois, des affinités se créent et d’autres fois, les relations sont plus compliquées, voire tendues. Le désaccord est naturel et vous devez tout faire pour en tirer profit. Si deux idées s’opposent, essayez de poser les points positifs et négatifs de chaque idée afin d’en tirer le meilleur et de résoudre la querelle de manière constructive.

Previous post

Semaine spéciale « métiers de l’informatique (SSII) » : FOCUS sur l’analyste Test et Validation

Next post

TOP 4 articles qu'il ne fallait pas manquer aujourd'hui !