Si vous voulez que les autres croient en vous, vous devez d’abord croire en vous. Les mots que vous choisissez ont une grande importance et vont soit montrer que vous avez confiance en vous ou au contraire que vous douter. Voici donc 5 phrases à éviter, en particulier dans l’environnement de travail pour changer la façon dont les gens vous perçoivent.

1. « Je suis désolé de vous déranger, mais … »

Vous n’avez vraiment pas à être désolé de solliciter quelqu’un quand vous jugez que c’est un sujet très important et que cela ne peux pas attendre. Le plus souvent, vous utilisez cette formule car vous êtes mal à l’aise à l’idée d’exprimer une problématique à laquelle vous ne savez pas répondre seul(e). La question fondamentale est : Êtes-vous vraiment désolé? Avez-vous fait quelque chose de mal? Dans la plupart des cas, ce n’est pas le cas. Avant d’utiliser ce type de formule, déterminez si elle est vraiment nécessaire.

2. « Je suis inquiet »

Les personnes utilisent généralement ce terme parce qu’elles ont tendance a être anxieuses. Exprimer l’inquiétude démontre que vous craignez un résultat négatif et donc que vous partez perdant ce qui n’es vraiment pas une bonne chose. Réfléchissez avant de dire à quelqu’un que vous êtes inquiet. Utilisez cette formule seulement pour les problèmes qui sont vraiment préoccupants. Mieux encore, ne vous inquiétez pas du tout il ne sert à rien de créer des scénarios négatifs qui peuvent ne jamais se produire.

3. « Je vais le faire un peu plus tard »

Raisonnez comme si chaque tache était très importante, ne sautez pas sur chaque occasion de jouer la montre en repoussant certaines taches à plus tard. Remplacez cela par « je m’en occupe tout de suite ». Cela rassurera vos collaborateurs et ils vous feront davantage confiance.

 

4. « Si vous n’y voyez pas d’inconvénients… »

Demander la permission de faire quelque chose réduit immédiatement votre légitimité et donc l’importance de tout ce que vous demandez. De plus, cela ouvre également la porte à une réponse négative. Soyez autoritaire lorsque vous faites une demande, même si vous parlez à votre patron. Ne vous placez pas en positon d’infériorité ce qui suggérera que vous demandez de l’aide. Commencez simplement par dire quelque chose comme:  » Est-ce que vous avez un moment, s’il vous plaît … »

5. « Je crois / Je pense / j’ai l’impression que … »

Ce sont des mots de remplissage qui vont réduire l’impact d’une opinion.

Notez la différence entre ces deux exemples:

« Je pense juste que c’est un problème important qu’il faudrait résoudre. »

«C’est un problème important que nous devons résoudre.»

Previous post

Premier emploi : comment procéder pour le trouver en 2017 ?

Next post

La méthode pour démissionner le plus proprement possible