Vous venez d’achever une formation, un stage, un voyage à l’étranger ou vous changez d’emploi ? C’est le moment pour mettre à jour votre CV. Formation, expériences, centres d’intérêt… Que mentionner et de quelle manière ? Nous vous donnons cinq conseils pour réaliser un CV efficace.

Pour obtenir le poste que vous désirez, vous devez obligatoirement passer par la case : rédaction CV. C’est inévitable, vous devez prendre un temps pour mettre à jour toutes vos dernières expériences : Job d’été, stage professionnel ou votre entrée en formation. Faites-le le plus tôt possible, car il sera déjà prêt lorsqu’une opportunité se présentera. Selon une étude américaine, les recruteurs ne passent en moyenne que six secondes à analyser un CV. Six secondes durant lesquelles ils vont décider de poursuivre, ou non, la lecture de votre candidature. Il est préférable de beaucoup plus s’appliquer sur le fond que sur la forme.

 

Soyez créatif

Si vous voulez retenir l’attention d’un recruteur il vous faut soigner l’aspect visuel du CV. Les étudiants n’ont généralement pas beaucoup d’expériences professionnelles. La solution pour combler votre CV est de représenter vos compétences sous forme d’infographies. Jouez donc sur le design et aérez la page pour permettre une lecture fluide. Soyez original en mettant des icônes, des formes géométriques, des lignes horizontales ou verticales ainsi que des touches de couleurs sont autant d’éléments qui rendront votre CV plus agréable à lire, ce qui montre également votre créativité.

 

» Lire aussi : https://www.qapa.fr/news/exemples-de-cv-creatifs-gratuits-664/

» Lire aussi : https://www.qapa.fr/news/exemples-de-cv-design-gratuits-577/

 

Pour représenter vos atouts et compétences de manière plus visuelle :

  • Insérez de petites infographies
  • Indiquez votre niveau d’anglais sous forme de pourcentage
  • Mettez votre photo, elle doit donner de vous une posture professionnelle et être de qualité.

Mettez en avant vos compétences

Sous votre nom, inscrivez l’intitulé de votre poste ou les études que vous êtes en train de suivre. Cela permet au recruteur de vous identifier. N’hésitez pas à mettre toutes vos expériences, aussi petites soit-elles : jobs étudiants, jobs d’été, stages. Indiquez les compétences professionnelles que vous avez acquises à travers ces expériences.

Le CV doit refléter votre savoir-faire. Les recruteurs peuvent ainsi mesurer vos capacités informatiques ou rédactionnelles. Si vous souhaitez indiquer vos qualités, « Motivé » et « ambitieux » sont des qualificatifs à éviter. Beaucoup trop utilisés, ils ont le don d’agacer les recruteurs.

Préférez plutôt les verbes d’action tel que « Créer » et « Concevoir » qui vous placeront dans une posture active, vous mettre en avant et vous présenter sous le meilleur jour.

Les mots-clés

Ce que beaucoup ignorent, c’est que pour sélectionner les candidats, les recruteurs utilisent de plus en plus de robots… même pour un simple stage ! Cette pratique est répandue plutôt dans les grandes entreprises. Généralement, si moins de 10 mots-clés sont détectés, le CV ne sera pas retenu.

Alors que faire ?

  • Faîtes apparaître les bons mots-clés de votre secteur d’activité dans votre CV, vous pouvez aussi reprendre le mots-clé mis en avant dans l’offre d’emploi
  • Nommez aussi les logiciels que vous maîtrisez dans leur intitulé exact.

STOP aux emails de candidature générique

Les mails de candidature générique sont inutiles. Votre mail doit donner envie au recruteur d’ouvrir les pièces jointes. Il doit voir votre motivation pour le poste. Faites- lui une proposition qui nécessite une réponse de sa part. Proposez un créneau pour un appel téléphonique ou un déjeuner. Utilisez un logiciel pour être prévenu dès qu’un recruteur ouvre votre CV. L’utilisation du logiciel Tilkee vous propose une analyse des comportements de lecture de vos documents, comme la durée et le taux de lecture. Dès que le document est ouvert, vous êtes prévenu. L’idéal est de relancer votre recruteur par téléphone à ce moment-là.

Soyez visible sur les réseaux professionnels

Soyez visible ! Les réseaux professionnels ne sont pas à négliger.  LinkedIn par exemple vous assure une visibilité sur Internet et contribue à votre e-réputation. Si vous ne possédez pas de profil, c’est le moment. Et si vous avez laissé votre profil incomplet, complétez-le au plus vite car de plus en plus de recruteurs consultent des profils sur ces réseaux dans le but d’embaucher. Créez votre réseau en commençant par ajouter vos amis, vos professeurs et vos camarades de promotion et faites-vous mutuellement des recommandations. Puis suivez les secteurs et entreprises qui vous intéressent afin d’être informé des offres de stage ou d’emploi. Pour faciliter le travail du recruteur, ajoutez sur votre CV un QR code ou lien menant vers votre profil.

Previous post

Génération baby-boom, X, Y et Z : qui pense quoi du travail ?

Next post

Qapa en direct sur Beur FM toutes les semaines avec Stéphanie Delestre