Vous avez sûrement passé beaucoup de temps à peaufiner votre CV mais les recruteurs ne passeront sûrement pas beaucoup de temps à le lire. Il vous faut donc capter leur attention avec des mots clés et une présentation claire.

 

1. Faîtes apparaître vos compétences, formations et expériences significatives de manière claire

Il est tout à fait naturel de vouloir faire un CV original pour vous différencier des autres candidats, mais ce n’est pas toujours la chose la plus judicieuse que vous pouvez faire. Sauf si vous postulez pour un poste qui demande de la créativité. Il vaut mieux faire un CV clair et fluide.

Pour cela, essayez de tirer le maximum de chaque expérience : quels sont les choses importantes que vous avez apprises lors de celles-ci ? En quoi les formations que vous avez faîtes sont pertinentes pour votre métier ? Vous pouvez, par exemple, ne mettre qu’une ou deux expériences dans « Expériences significatives » et mettre les autres dans « Expériences additionnelles ». Cela peut également aider le recruteur à ne pas se perdre dans vos différentes expériences.

 

2. Etablissez une cohérence entre votre expérience et le poste demandé.

Vous pouvez postuler à un poste qui ne s’inscrit pas, de manière évidente, dans une suite logique. Et il va en résulter, chez le recruteur, une confusion quant à votre CV – et il ne prendra peut-être pas le temps d’aller plus loin.

Veillez donc à établir une ligne directrice qui soit assez explicite pour que le recruteur comprenne la raison de votre candidature. Vous pouvez effectivement avoir une idée précise des raisons pour lesquelles votre candidature est pertinente mais si vous ne l’expliquez pas noir sur blanc sur votre CV, le recruteur ne comprendra pas.

Vous pouvez faire figurer cela sur votre CV avec une simple phrase. Cela s’avère utile dans ce cas précis étant donné que votre parcours est atypique par rapport au poste que vous demandez. Cette phrase doit être courte et claire afin d’apporter les précisions nécessaires pour le recruteur.

 

3. Rendez votre CV facile à lire.

Les recruteurs passent, en moyenne, moins de 20 secondes par CV. Il vous faut donc rendre votre CV le plus simple à lire possible si vous ne voulez pas passer à la trappe.

N’hésitez pas à mettre une police assez grande pour qu’elle soit assez lisible et quitte à cet que votre CV ne tienne plus sur une seule page. Cela peut même vous aider à clarifier vos expériences : n’en dîtes pas trop, allez à l’essentiel.

 

4. Adaptez votre CV à ses lecteurs.  

Avant d’atterrir dans les mains du responsable du service pour lequel vous postulez, votre CV passera par la case « Ressources humaines ». Cela est particulièrement important si vous postulez pour un poste très technique, veillez à ce que votre CV soit également compréhensible par le chargé de ressources humaines qui le verra. C’est cette personne qu’il faut séduire en premier lieu, et c’est pour cela qu’il faut rendre votre CV compréhensible.

Il vous faudra, pour cela, éviter de donner trop d’abréviations techniques et mettre en valeur les choses que vous avez accomplies. Trouvez alors des termes récurrents ou une forme spéciale de présentation dans l’offre d’emploi que vous avez vu et essayez de la reproduire dans votre CV. Il sera alors beaucoup plus simple pour la personne des RH qui lira votre CV de juger si vous êtes un bon candidat ou non.

 

5. Vérifiez vos coordonnées.

Ce dernier conseil peut paraître idiot mais est essentiel : vous pouvez avoir le CV le plus clair du monde, si l’adresse mail entrée sur votre CV est incorrecte, vous ne pourrez pas être contacté par le recruteur. Vérifiez donc bien que l’ensemble de vos coordonnées sont correctes avant d’envoyer votre CV.

Previous post

L'offre d'emploi du jour : Architecte web Symfony2 pour La Fourchette

Next post

Un salarié non-cadre gagne 1.541 euros bruts en moyenne