L’e-réputation, ou réputation en ligne, concerne tout le monde. Que vous soyez une entreprise ou un particulier, à la recherche d’un emploi ou simple étudiant, l’image que vous renvoyez sur Internet peut se révéler déterminante. Taper le nom d’un commerce ou d’une personne que l’on vient de rencontrer est presque devenu un réflexe. Et s’il faut du temps pour bâtir une réputation, sachez qu’à l’ère du numérique, 5 minutes suffisent pour la réduire en fumée. Comme un seul commentaire négatif peut faire de gros dommages, prenez le temps d’apprendre à maitriser votre e-réputation.

Faire une recherche initiale

Vous avez l’habitude de passer par un moteur de recherche pour vous forger une opinion sur une personne ou un produit ? C’est votre nom qu’il va falloir entrer cette fois-ci. Avant de commencer à maitriser votre image sur le net, prenez conscience de toutes les informations accumulées par Google et les réseaux sociaux à votre sujet. Vérifiez tous les éléments reliés à votre nom, comme les photos ou les vidéos, et supprimez directement ce qui risque de nuire à votre réputation.

Choisir les médias adaptés

Être référencé par Google, c’est bien. Encore faut-il que les premiers résultats soient pertinents par rapport à l’image que vous souhaitez refléter. C’est ce qu’on appelle le personal branding. Posez-vous la question : comment me mettre en valeur ? Si vous êtes à la recherche d’un travail, un profil LinkedIn dûment complété et actif aura plus de pertinence. Un autoentrepreneur pourra toucher un public plus large avec un compte Google My Business par exemple. Evitez une présence superficielle et focalisez votre temps et énergie sur deux réseaux sociaux maximum qui font sens selon votre activité.

Surveiller son e-réputation

Sachez que d’après un sondage Ifop, 96 % des internautes sont influencés par l’e-réputation d’une marque. Ne prenez donc pas les avis et commentaires relayés sur le Web à votre sujet à la légère : restez pro-actif ! Placez une alerte Google sur votre nom peut vous permettre de réagir en temps réel. Si vous êtes une entreprise, il va vous falloir apprendre à contrebalancer les avis négatifs. Pour cela, prenez le temps de répondre aux commentaires, de régler les situations de conflit en restant professionnel et courtois. Si vous en avez la possibilité, demandez à vos meilleurs clients de laisser des témoignages positifs.

Manager sa e-réputation

Même s’il est difficile de s’inventer community manager, vous pouvez en retenir les principales stratégies de personal branding. Comme le rappelle 1&1 sur sa page consacrée au management de l’e-réputation, il est important de connaître votre groupe cible, celle qui construit votre réputation. Une des façons les plus populaires de rallier une communauté reste le storytelling. Forgez une histoire autour de votre nom ou de votre produit va créer un fort lien émotionnel, facilitant ainsi le placement de votre personne ou de votre produit.

Passer en mode privé

Si vous désirez protéger votre identité privée numérique, commencez par cacher votre présence sur les réseaux sociaux. Vous pouvez facilement passer en mode privé, Facebook permet même de déréférencer votre compte sur les moteurs de recherche. Vous pourrez ainsi profiter des avantages liés aux réseaux dans le cadre de votre vie privée.

Previous post

QAPA dans Le Journal du Net

Next post

20 citations de Coluche pour dédramatiser !