Nous avons tous entendu au moins une fois ces clichés destinés à guider vos décisions de carrière. Ils viennent généralement de personnes ayant de l’expérience et que vous respectez. Ils sont censés rendre votre vie plus facile mais ce n’est pas toujours le cas et vous pourriez être une exception.

Voici 4 idées reçues qui peuvent vous porter préjudice !

#1 « Faites ce que vous aimez »

Vous avez cherché depuis longtemps, mais vous n’avez toujours pas trouvé un emploi qui correspond  à la fois à votre passion et à votre budget. Les gens continuent à vous dire de persister dans votre rêve, mais les fins de mois deviennent compliquées. Que faire?

Pourquoi les personnes pensent comme ça ?

Revenons en arrière et réfléchissons à la raison pour laquelle les gens disent ceci. Cela découle de l’idée que vous serez plus satisfait si vous appréciez ce que vous faites pour gagner votre vie.

Pourquoi ce n’est pas forcément vrai ?

De nos jours nous savons que l’accomplissement personnel vient de différents points. Il se peut que votre emploi soit juste un moyen de financer votre passion en dehors des heures de travail. Donc, si vous avez une famille à nourrir, ou d’autres moyens de vivre votre passion, ce ne sera pas un problème pour vous qu’ils soient différenciés.

#2 « Ne jamais quitter un emploi avant d’en avoir un autre sous la main »

Lorsque votre réveil se déclenche, vous gémissez. Vous détestez votre travail, et chaque jour semble être une éternité. Vous voulez partir, mais vous n’avez pas d’autre emploi pour le moment. Devez-vous attendre?

Pourquoi les personnes pensent comme ça ?

Les conseils traditionnels disent de ne pas partir tout de suite. Non seulement car il est plus facile de trouver un emploi sans avoir effectué de pause dans votre carrière, mais également car partir et rester sans emploi pendant un moment peut faire baisser le salaire auquel vous pouvez prétendre du fait de votre inactivité professionnelle entre le moment ou vous quittez votre emploi et le moment ou vous postulez à un nouveau.

Pourquoi ce n’est pas forcément vrai ?

Si chaque jour passé dans votre entreprise est une véritable torture que ce soit émotionnellement, psychologiquement ou physiquement; C’est l’heure de partir. Il est vrai que cela peut être difficile financièrement donc. Obligez-vous donc à vous en tenir à un budget strict pour vous aider à vous préparer pour ne pas être pris au dépourvu si vous quittez votre emploi. Ce n’est pas parce que vous démissionnez sans avoir d’autres opportunités d’embauche, que vous devez le faire sur un coup de tête.

#3 « Vous devez rester avec une entreprise pour au moins un an »

Vous avez pris un nouvel emploi, et tout allait bien, jusqu’à ce que ce ne soit plus le cas. Maintenant, vous aimeriez partir, mais vous craignez que cela nuise à votre employabilité si vous le faites.

Pourquoi les personnes pensent comme ça ?

C’est vrai: vous ne voulez pas une réputation de travailleur en série. Les employeurs aiment travailler avec des gens qui restent, car il est si cher de les recruter et de les former.

Pourquoi ce n’est pas forcément vrai ?

Vous voulez éviter d’avoir beaucoup d’expériences courtes dans votre carrière, mais la plupart des gens comprendront si vous avez fait face à des situations particulières qui rendaient nécessaire pour vous le fait de partir. Si vous souhaitez partir à cause de votre patron, d’un collègue avec qui vous ne vous entendez pas ou encore que votre travail ne correspond pas à ce que vous attendiez, ne vous affolez pas ! Gardez à l’esprit qu’il existe parfois des options pour changer de poste sans quitter l’entreprise. Commencez par discuter d’un éventuel transfert à une autre équipe. Si, après avoir fait cela, vous avez toujours envie de partir mettez à jour votre CV et relancez votre recherche d’emploi en vous inscrivant sur Qapa.

#4 « Ne jamais être le premier à donner un montant de salaire souhaité »

Vous êtes en rendez-vous avec une personne chargée des ressources humaines, ils ne vous laisseront pas esquiver la question, «Quel salaire voulez-vous? » Vous commencez à transpirer. Vous savez que vous n’êtes pas censé donner un chiffre en premier. Que devez-vous faire?

Pourquoi les personnes pensent comme ça ?

Lorsque vous donnez à un employeur potentiel cette information, vous lui communiquez un plafond salarial et il est peu probable que celui-ci  puisse aller plus haut que le montant communiqué.

Pourquoi ce n’est pas forcément vrai ?

Parfois vous n’avez pas le choix. La société peut exiger que vous lui communiquiez un montant. Assurez-vous de viser plus haut que ce que vous espérez réellement pour laisser place à la négociation.

Lorsqu’il vous demande un montant, essayez d’abord de lui retourner la question avec une réponse telle que : «Pourriez-vous me faire part d’une fourchette que vous aviez à l’esprit pour le poste?» Dans l’éventualité où ça ne fonctionnerait pas, effectuez des recherches à l’avance, de sorte à ce que votre salaire souhaité soit en concordance avec les montants habituels pour ce poste.

En tout cas, ne vous inquiétez pas, si vous ne parvenez pas à trouver un emploi ou si vous voulez quitter le vôtre. Chaque recruteur à des besoins différents en fonction des postes donc vous pouvez tout à fait ne pas correspondre à un poste précis et correspondre à un autre. Pour être efficace, lisez bien les offres d’emploi pour voir avant de postuler si elle vous correspond bien tant du point de vue des compétences que du savoir-être.

Lorsque vous êtes inscrit sur www.qapa.fr  et que vous avez bien rempli votre profil, nos outils de matching sélectionnent automatiquement les offres d’emploi qui vous correspondent. Si vous n’êtes pas encore inscrit, pas de souci, vous pouvez le faire en quelques minutes pour bénéficier de toutes les fonctionnalités du site et c’est entièrement gratuit !

Previous post

Flexibilité des horaires de travail : la bonne solution pour votre entreprise ?

Next post

Le secteur du tourisme baisse moins au 3ème trimestre