Il existe un rêve universel : faire ce qui nous passionne. Seulement voilà, il arrive que justement, ce qui nous passionne vraiment ne soit pas forcément ce que l’on fait de mieux. Ne vous inquiétez pas ! Cela ne signifie pas que votre rêve est mort, mais simplement que vous avez besoin de comprendre ce dans quoi vous êtes bon et ce qui vous réussit.

Voici quatre questions à vous poser pour y arriver :

#1 Quelles sont les compétences qui vous aident à aller de l’avant ?

Au cours de votre enfance, de votre adolescence et ensuite de votre vie professionnelle, vous avez sans doute développé certaines compétences que vous utilisez aujourd’hui sans même vous en rendre compte. Essayez de faire le tour de toutes les périodes de votre vie, de tous les obstacles que vous avez rencontrés et de toutes les épreuves que vous avez eu à traverser. Faites le point et notez sur une feuille de papier tous les dénominateurs communs à ces épreuves et à ce que vous avez affronté. Vous pourrez ainsi déceler toutes les qualités humaines et toutes les compétences que vous avez développé au cours de ces années. Tout ce que vous avez à faire maintenant est de déterminer quel champ ou vos compétences est le plus adapté.

#2 Qu’est-ce qui vous permet de vous sentir fort ?

Les points forts vont vous permettre de vous sentir fort à des moments opportuns. Par exemple, si vous savez que vous êtes à l’aise pour parler en public, vous pouvez considérer cela comme un point fort, comparé à beaucoup d’autres personnes. Et dans les moments où vous vous exprimez en public, vous vous sentez revigoré, curieux et fier(e) ! Tant mieux, vous devez vous nourrir de vos points forts et vous en servir à bon escient. Ainsi, lorsque vous vous sentez submergé ou surchargé, que vous avez l’impression de perdre le contrôle, appuyez-vous sur vos points forts et voyez ce que vous pouvez faire avec.

#3 Qu’est-ce qui vous démarquait lorsque vous étiez enfant ?

Les enfants font… ce qu’ils ont envie de faire ! Et on ne sent jamais aussi libre que lorsqu’on est enfant, sans aucune responsabilité ni contrainte. Essayez de vous rappeler ce que vous aimiez faire lorsque vous étiez enfant et ce qui vous rendait fort. Est-ce que vous étiez l’artiste de la classe ? L’encyclopédie vivante ? Y at-il quelque chose dans lequel vous étiez vraiment bon quand vous étiez jeune? Pourrait-il être réellement votre superpuissance ?

#4 Quels compliments avez-vous tendance à ignorer ?

Trop souvent, nous sommes ignorants de nos points forts. Quand on fait quelque chose facilement, on a vite tendance à l’ignorer pour se concentrer sur ce qu’on ne sait pas faire justement. Gardez vos oreilles ouvertes sur les compliments qu’on peut vous faire et ne soyez pas timide. Ne présumez pas que, parce que quelque chose vous semble facile et évident, ce n’est pas quelque chose de rare et de précieux.

 

Previous post

Prélèvement de l'impôt à la source : comment ça fonctionne ?

Next post

Ile-de-France, Bretagne et Occitanie : régions les plus créatrices d'emploi