« De quoi êtes-vous absolument certain(e) en ce moment ? »

Selon Marcia Reynolds, auteure de « La Zone d’inconfort », poser cette question est essentiel lorsque les gens sont coincés ou résistants dans leur pensée. Que vous soyez manager d’une grande entreprise ou d’une petite équipe de 3 personnes, il est important de se poser les bonnes questions et de toujours se remettre en cause, pour faire au mieux.

Résister au changement est une réaction naturelle mais elle n’est pas irréversible. En tant que leader, vous devez absolument franchir les obstacles qui se mettent sur votre chemin et vous devez vous remettre en question pour engager votre équipe à aller de l’avant, même si vous traversez des périodes de transition ou d’incertitude.

Tout d’abord, il s’agit de se demander ce qui déclenche la résistance pour que vous vous posiez les bonnes questions : « qu’est-ce que vous pourriez faire de mieux pour la société ? Comment pourriez-vous mieux gérer vos employés ? ».

Voici 4 conseils pour améliorer vos techniques de management et pour gérer ce « changement » avec succès !

#1 Renseignez-vous sur les ressentis de vos employés et montre-vous compréhensif

Faites le de manière très discrète mais essayez de vous renseigner sur la façon dont vos employés se sentent, essayez de comprendre leurs déceptions, leurs craintes… Les gens ont besoin de sentir que leurs préoccupations sont importantes. Ne négligez pas ce qui est à la source de leurs sentiments. Utilisez votre intelligence émotionnelle pour vous aider à identifier ce qu’ils pensent.

#2 Utilisez la réflexion et le questionnement pour les aider à dépasser leurs limites

Vous ne pouvez pas aider les gens à dépasser leurs limites s’ils ne voient pas clairement leurs limites. En tant que manager, il est de votre rôle de leur montrer que justement, ils se mettent des limites qu’ils pourraient facilement dépasser. Pour ce faire, essayez de comprendre comment ils voient leur propre rôle dans l’entreprise, ce qu’ils craignent, pourquoi ils ont peur d’avancer plus rapidement, leurs doutes… Essayez de comprendre pourquoi ils se posent ces limites avant de leur demander de les dépasser.

#3 Ne jugez pas trop vite

Avant de juger un comportement, posez-vous 5 minutes et demandez-vous si vous avez un juste point de vue. Votre rôle est d’agir en tant que partenaire de la pensée et non pas comme un chef tyran ou un mentor. Vous devez les accompagner pour mieux les diriger. Vos employés doivent réussir à se construire eux-mêmes, en partant de ce qu’ils savent et non pas en calquant ce que vous allez leur dire. Vous devez toujours essayez de les pousser dans leur retranchement sans pour autant les juger sur leurs capacités ou incapacités. Votre sensibilité et vos préoccupations donneront le ton pour que vous utilisiez des mots exacts.

#4 Ayez toujours un plan pour l’avenir

En tant que leader, vous devez toujours déterminer une « next step », sous-entendue, une prochaine étape. Vos employés ont besoin de savoir où ils vont et ils ont besoin d’avoir des objectifs clairs et encourageants. Soyez transparent avec eux et montrez-leur qu’ils ne travaillent pas pour rien, qu’il y a un but à tout ça !

Previous post

Paris, meilleure ville étudiante au monde

Next post

CV : on répond à vos 6 questions les plus fréquentes