Depuis 2013, 22 085 emplois publics ont été supprimés en France, même si le gouvernement ne communique pas réellement dessus. En 2014, le nombre d’emplois en équivalents temps plein (ETP) de l’Etat et de ses opérateurs a reculé de 4 884 postes. L’année précédente, en 2013, on notait une diminution de 17 201 emplois. Toutes ces informations sont à retrouver dans le rapport préparatoire au débat d’orientation des finances publiques, établi par Bercy et transmis mercredi 1er juillet aux députés.

En tout, depuis 2013, 22 085 emplois du secteur public ont donc été supprimés. Si aucune explication n’est réellement donnée par Bercy, ce repli tiendrait à une « sous-exécution » de près de 49 000 postes par rapport aux plafonds d’emplois votés en lois de finance initiales.

Dans le secteur de la Défense, 18 500 postes seront maintenus, sur les 34 000 postes qui devaient disparaître sur cinq ans. Toutefois, l’exécutif comptait sur ces suppressions pour compenser les créations de postes dans l’Education nationale, la justice et la sécurité. Selon un rapport de la Cour des comptes, les économies liées aux suppression de postes dans le secteur public sont faibles et représentent 228 millions contre 841 en moyenne par an entre 2008 et 2012.

Retrouvez d’autres articles qui pourraient vous intéresser :

Pole Emploi épinglé par la Cour des Comptes pour son manque d’efficacité dans la lutte contre le chômage

1er Juillet 2015 : ce qui va changer

Service_Public_Qapa

Previous post

Pôle Emploi épinglé par la Cour des comptes

Next post

Jeunes diplômés : CV et entretien d'embauche... comment s'y prendre ?