Scoop : l’attractivité française n’a pas reculé l’an passé ! Même si la croissance de notre PIB est inférieure à celle de l’Union Européenne, plus de 960 projets portés par des investisseurs étrangers ont été recensés dans l’Hexagone en 2015. Business France, organisme chargé d’améliorer l’internationalisation de l’économie tricolore montre même que les projets sont plus importants qu’avant puisqu’ils ont permis de créer 33 682 emplois en France, ce qui représente une hausse de 27% par rapport à 2014.

Les signaux au vert ?

Attention cependant, cette forte hausse s’explique notamment par la reprise de deux grosses entreprises françaises par des étrangers : Arc International et Actissia (anciennement France Loisirs). Comme le précise Muriel Pénicaud, directrice générale de Business France, la France a quand même de quoi être optimiste : « tous les signaux sont au vert pour que la France reste le premier pays d’accueil des investissements étrangers industriels en Europe ». 

Création de laboratoires de recherche

Des sociétés comme Facebook, Samsung, Microsoft ou encore Cisco ont même investi dans des laboratoires de recherche l’année dernière : «  Il est stratégique d’accueillir des quartiers généraux car cela augmente les chances par la suite que l’entreprise étrangère ouvre un centre de R & D par exemple », explique Muriel Pénicaud. D’autre part, la France réussit à diversifier ses sources d’approvisionnement puisqu’en 2015, les investisseurs étrangers venaient de 53 pays différents.

Previous post

Quelles discriminations subissent les français au travail ?

Next post

Vous n'êtes pas toujours le/la meilleure ? Ce n'est pas grave !