Le tapage médiatique autour de la génération Y en milieu du travail semble s’être intensifié ces derniers temps. TIME magazine a écrit un article provocateur et controversé sur les jeunes  » paresseux, narcissiques.  » L’an dernier , le New York Times a publié un article appelé «La génération qui va nulle part .  » Et pourtant les jeunes que je rencontre ne sont pas comme cela et ne se reconnaissent pas dans ces articles-là.

Fait intéressant en revanche, les experts s’accordent sur l’importance des différences de travail fondées sur l’âge. Les jeunes ont tendance à être plus narcissique que leurs collègues plus âgés. Et aussi, les jeunes travailleurs ont aussi tendance à être plus incertains, mais cela est lié à la jeuneesse et pas à la génération Y.

C’est avec ce cadrage d’âge à l’esprit que j’ai creusé auprès de chefs d’entreprises, de journalistes, d’amis sur ce qui compte vraiment pour les jeuens dans le lieu de travail . Plus précisément, je leur ai demandé : Quels sont les trois trucs simples et réalisables que les managers de la génération Y peuvent faire demain pour faire la différence sur la motivation des jeunes? Comme je l’avais espéré, les résultats sont étonnamment simples .

1 . Commencez votre prochaine réunion avec une question non-liée au travail

Par exemple , dire: « Avant de commencer aujourd’hui, je veux faire le tour de table et rapidement entendre de chacun de vous quel a été le moment le plus mémorable ce week-end .  » Beaucoup de jeunes veulent être vus comme plus qu’un simple rouage dans un moteur. Ils aiment être reconnus comme des êtres humains , et ils veulent aussi vous voir , leur patron , comme un être humain. Faire quelque chose comme ceci engendre l’ouverture et de la fidélité .

2 . Encouragez-les à se dépasser sur un projet sur lesquels ils travaillent

Dites-leur que vous savez qu’ils peuvent ajouter de la valeur au projet, que vous avez besoin de leurs idées et de leurs connaissances du marché. Les jeunes employés ont de l’énergie et sont souvent à la recherche d’une occasion de se pousser et se développer. Donnez-leur la permission de le faire !

3 . Exprimez votre satisfaction pour quelque chose de simple et évident qu’ils ont accompli

C’est très important de savoir reconnaître en tant que manager les succès et les progrès de nos collaborateurs . Souvent nous sommes dans le piège de pointer constamment les problémes de nos employés tout en omettant de reconnaître les progrès qu’ils font . Ne manquez pas ces occasions pour faire de vos jeunes employés des collaborateurs impliqués et qu’ils sentent combien ils sont importants .

En conclusion, tous ces conseils marchent pour vos jeunes employés mais je suis sûre que les moins jeunes apprécieront aussi.

Previous post

Encore moins de militaires

Next post

3 signes qui montrent qu'il est temps de changer de job