Il arrive quelque fois que les recruteurs appellent vos anciens patrons pour vérifier vos références. Pas toujours évident de savoir ce que les autres vont dire de vous ? Voici 3 questions que les recruteurs posent à vos « références » (si ça peut vous rassurer un peu…).

Comment connaissez-vous cette personne ?

Cette question, c’est la base. Elle est la première chose qu’un recruteur demandera à votre « référence ». Il souhaite en savoir plus sur la façon dont vous vous êtes connus sur vos relation, si votre ancien patron vous connaît bien par exemple ou si, faisant partie d’un grand groupe, vos rapports étaient très lointains.

Quelle a été votre expérience de travail avec cette personne ?

En posant cette question, le recruteur souhaite avoir un petit aperçu de votre personnalité et de la personne que vous êtes au bureau. Parfois, il veut aussi vérifier tout simplement que vous n’êtes pas un psychopathe ! Et qu’il est agréable de travailler avec vous. En posant cette question, il peut aussi espérer apprendre quelques anecdotes sur le candidat.

Qu’est-ce que cette personne recherchait dans son job précédent ?

En posant cette question, le recruteur chercher là à comprendre quels sont les objectifs et les buts du candidat : est-ce qu’il ou elle a de l’ambition, est-ce qu’il est prêt(e) à se donner réellement pour son travail ?

 

Previous post

Le sondage Qapa sur les travailleurs du 1er mai a été relayé par le Figaro

Next post

Le sondage Qapa "Qui travaille le plus le 1er mai ?" a été repris par RTL