Il n’y a pas de meilleur sentiment que de s’installer dans la durée au sein d’une entreprise. Vous vous êtes fait des amis de travail, vous avez plus de responsabilités et personne ne peut vous empêcher de gravir les échelons de la réussite.

Cependant, soyez prudent il ne faut pas vous reposer sur vos lauriers. Sachez que la plus grosse erreur que les gens font après quatre ou cinq mois d’ancienneté, est de penser que le plus dur est passé.

Nous avons déterminé pour vous trois choses qui se produisent lorsque vous vous sentez un peu trop à l’aise dans ce nouvel emploi.

#1 Vous agissez comme si vous saviez tout

Nous souhaitons tous travailler jusqu’à acquérir un tel niveau d’expérience que notre emploi n’a plus de secrets pour nous. Bien sûr, après quelques mois, vous devriez être en mesure de faire tout votre travail sans que votre patron n’ai à vous observer et vous contrôler en permanence.

Le risque est de devenir un peu arrogant. Il est difficile de ne pas montrer aux nouveaux arrivants votre niveau de connaissance de l’entreprise ou tout ce que vous avez accompli jusque-là. Cependant même les employés de longue date doivent constamment travailler pour rester au top.

En effet, les entreprises changent continuellement, les besoins des différents secteurs évoluent et l’économie peut dicter ce qu’il va advenir de votre entreprise. Cela signifie que votre travail d’aujourd’hui ne sera probablement pas le même dans un an.

Vous ne saurez donc jamais tout sur tout, alors n’agissez pas comme tel. Soyez ouvert, à l’écoute de vos collègues, vous pouvez ainsi apprendre de tout le monde.

#2 Vous ne faites que le strict minimum

Cela vous a pris quelques mois, mais finalement vous maîtrisez toutes les ficelles de votre métier. Vous arrivez au bureau en sachant exactement ce que vous devez faire, et vous le faites avec une efficacité impressionnante. Votre patron est satisfait de votre travail, vos collègues vous demandent de l’aide (parce que vous êtes le pro de bureau maintenant).

Mais ne vous contentez pas du minimum, vous pouvez sans doute faire encore beaucoup plus. Intégrer de nouveaux projets, aider des collègues surchargés de travail. Tout ça peut également vous positionner pour une éventuelle promotion. Ne vous contentez pas du minimum, de rester dans votre zone de confort sans prendre aucuns risques.

Votre «travail» ne se limite pas seulement aux tâches quotidiennes, il y a toujours des façons d’élargir son activité et vous devez constamment penser à la façon de le faire.

#3 Vous cessez de poser des questions

Comme je l’ai dit, nous supposons tout savoir après avoir passé plusieurs mois dans l’entreprise mais le gros problème qui vient avec cela, c’est que nous avons peur de poser des questions. Nous sommes inquiets que les gens pensent: «Wow, comment peut-il ne pas savoir cela après avoir travaillé ici depuis si longtemps? »

Si vous ne savez pas comment créer une formule Excel, ou envoyer un courrier électronique de suivi approprié à un client, vous avez toujours le droit de demander à votre patron ou à vos collègues de l’aide et vous devez même le faire.

D’autre part, aucune question n’est une question stupide et les personnes sont souvent ravies de se sentir utiles en vous répondant. De plus, se montrer curieux est une bonne chose qui montre que vous avez de l’intérêt pour ce que vous faites.

Previous post

Admission Post-Bac 2017 : comment ça marche ?

Next post

Salariés seniors : ceux qui voudraient partir plus tôt, l'étude Qapa sur FranceInfo