Une fois votre contrat d’embauche signé et la date de début fixée, vous pouvez souffler car vous avez déjà passé une étape difficile.

Mais qu’il s’agisse de votre premier ou énième emploi, les premières semaines sont toujours épuisantes. Vous devez non seulement vous intégrer dans l’équipe, vous habituer à l’ambiance, mais vous êtes aussi inondé par une multitude de projets que vous devez prendre en cours de route. Vous devez apprendre beaucoup sur l’entreprise et son fonctionnement et subissez une certaine pression en tant que nouveau. Voici quelques conseils que j’ai réussi à glaner grâce à mon expérience et les gens que je connais.

 

1. Vous vous sentez mal à l’aise ? C’est normal

Commencer un travail dans lequel on sait exactement ce que l’on va faire toute la journée est rassurant au début, mais votre travail devient alors vite lassant. Alors bien sûr, être parachuté à un poste auquel on ne sait pas par quoi commencer est assez déstabilisant, voire désagréable, mais cette situation ne dure pas longtemps.

C’est de cette manière que vous vous sentirez challengé : vous devrez acquérir de nouvelles compétences afin de réaliser les tâches qui vous sont demandées. Vous vous sentirez peut-être incompétent au début, mais c’est une manière de vous rendre compte que vous devez faire des progrès et faire évoluer vos compétences professionnelles.

A court terme, c’est une situation difficile, mais à long terme c’est votre carrière qui en bénéficie car vous aurez acquis des nouvelles compétences – chose que vous n’auriez pas pu faire dans un travail redondant.

 

2. Acceptez l’aide de vos collègues

Dans les premiers jours de votre nouveau travail, vous aurez sûrement des collègues consciencieux qui seront là pour vous aider et qui seront ravis de partager leurs expériences avec vous. Ils peuvent vous aider car ils ont peut-être déjà fait ce que l’on vous demande ou tout simplement parce qu’ils aiment aider.

Et dans ce cas-là, il peut être difficile d’accepter l’aide de ses collègues car on ne veut pas donner l’impression d’arriver et d’être assisté et incompétent. Et on refuse l’aide que l’on nous a proposé car on veut prouver que l’on peut y arriver seul.

Mais une fois que vous serez totalement dépassé par la charge de travail qui vous est donnée, vous vous demanderez pourquoi vous avez refusé cette aide qui vous était gracieusement proposée. Et vous verrez que vos collègues seront toujours ravis de vous aider. En plus de vous permettre de faire votre travail correctement, cela retirera la pression que vous subissiez et vous fera entrer un peu plus dans l’équipe.

Il est toujours tentant de vouloir faire les choses soit même pour prouver aux autres que l’on est autonome, mais cela fait partie de l’apprentissage de tous de demander de l’aider à ses collègues.

 

3. Plus vous avancerez, plus ce sera facile

Quoique vous fassiez, les premiers jours seront difficiles et vous pourrez même vous demander si vous n’allez pas démissionner car vous ne vous sentez pas à l’aise au niveau de vos compétences et de l’équipe. Vous essayerez alors d’entrer dans une routine pour vous rassurer et serez paniqué à chaque fois que vous recevrez un mail de votre patron concernant la nouvelle tâche qui vient de vous être confiée.

Et d’un coup, comme dans n’importe quel autre travail, vous vous sentirez mieux, plus à l’aise. Vous connaîtrez tous les processus de l’entreprise, ce que l’on est amené à vous demander.

Il faut donc apprendre à identifier les situations qui nous permettent de faire évoluer notre carrière. Ce sont des situations dans lesquelles nous ne sommes pas tout à fait à l’aise car elles requièrent de nouvelles compétences. Sachez donc que si vous êtes complètement à l’aise dans votre travail, c’est qu’il est peut-être temps d’en changer.

Previous post

L'offre d'emploi du jour : Expert en Météorologie chez Precia Molen

Next post

L'offre d'emploi du jour : MDM Manager pour Ubisoft